« Va-t-en » ou « Va-t’en » ?

Publié le par Yves-André Samère

Voici un beau paradoxe orthographique, que l’on peut résoudre par la seule logique : faut-il écrire « Va-t-en » ou « Va-t’en » ?

Dans le premier cas, le T central n’est là que pour l’euphonie, c’est-à-dire qu’on l’ajoute pour que la prononciation soit harmonieuse ; sans cela, on obtiendrait « Va en », et ce hiatus serait franchement moche. C’est d’ailleurs pour la même raison qu’on écrit « Où va-t-il ? », et que le T, dépourvu de toute fonction grammaticale, se retrouve mis entre deux tirets, et non pas suivi d’une apostrophe.

En revanche, dans l’expression « Va-t’en », le T possède bel et bien une fonction grammaticale, c’est un pronom réfléchi, celui qu’on entend lorsqu’on dit « Tu t’en vas ». Et l’origine de l’apostrophe est là !

Ainsi, pour savoir comment écrire ces deux expressions, il faut d’abord se demander ce qu’on veut dire. Comme toujours !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :