Parler un français correct, quelle faute !

Publié le par Yves-André Samère

Hier soir, dans son émission sur TMC, Yann Barthès a reçu l’équipe française de handball qui avait gagné je ne sais quelle coupe, avait été reçue par Hollande, et avait passé la nuit à fêter ça (avoir gagné, pas avoir été reçue par le présiblique). Ils étaient là, les cinq joueurs, assez joyeux, et sont restés entre une demi-heure et trois quarts d’heure. Et le plus jeune, qui n’aura vingt-deux ans qu’en juillet et porte un nom, Nédim Remili, susceptible désormais de lui interdire l’entrée aux États-Unis, vu qu’il est tunisien, a été convié à « faire la météo », corvée rituelle à laquelle rien ne le préparait. D’ailleurs, QUI a jamais été préparé à faire la météo ?

Or, au bout d’un moment, je me suis senti quelque peu mal à l’aise, et pris de l’envie irrépressible de les apostropher en ces termes : « Quoi, messieurs, vous êtes des sportifs, vous gagnez des matches, et pas une fois vous n’avez régalé nos tympans d’une de ces fautes de français qui sont la marque distinctive de ce corps de métier ? Pas un seul “Voilà !” pour conclure en hâte une phrase dans laquelle vous vous seriez imprudemment embarqués ! Tentez-vous de nous faire croire qu’un joueur de handball est plus intelligent, plus réfléchi, plus cultivé qu’un footballeur ? Vous faites honte au sport français, bande de rascals ! Disparaissez, je ne veux plus voir, et encore moins vous entendre ! ».

Je vous invite à protester auprès de la fédération française de handball, à supposer qu’elle existe. Et peut-être même auprès du CSA, qui laisse Barthès inviter des gens capables de tenir aussi longtemps l’antenne sans sacrifier à la coutume d’écorcher la syntaxe.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

kotec 01/02/2017 14:06

Utiliser les bons termes est parfois difficile. Je m'explique.
Je poste parfois sur une page facebook traitant d'électronique et hier, un peu grognon, j'ai osé écrire:
"on ne dit pas voltage et ampèrage, mais tension et intensité", et un peu plus loin que volt et ampère prenaient une majuscule car le nom de ces unités venait de M. Volta et de M. Ampère.
Malheur et honte sur moi ! en quelques heures plus de 120 commentaires , souvent humoristiques. Mais dans le tas 2 ou 3 haineux et insultants. Taré, geek, pédant, électoNAZI (!), hautain, amateur etc.
Comme si utiliser les bons termes revenait à montrer sa supériorité intellectuelle face à l'ignorance crasse de la masse.
J' croi ke je V adopT le lengag sms sa cera mieu pour parlè O foul.

Yves-André Samère 01/02/2017 16:59

Naguère, les gens du peuple parlaient un français correct (voir Molière et Marivaux). Aujourd’hui, les ministres parlent le charabia. On progresse, on progresse...