Clémentine et l’ours de la fable

Publié le par Yves-André Samère

Ce matin, dans son émission sur RTL, Stéphane Bern recevait Clémentine Célarié, qui joue je ne sais quelle pièce quelque part dans Paris. Et, neuneu comme on le connaît dans son ardeur à vouloir être l’ami de tout le monde, le cher Stéphane, soucieux de ne pas rater un compliment, est revenu sur cet exploit de la belle Clémentine : naguère, dans une émission publique à la télé, elle avait embrassé sur la bouche un jeune téléspectateur séropositif, pour bien montrer qu’elle n’avait pas peur pour sa santé. Ni ne craignait, non plus, le ridicule de l’ostentation (mais ça, c’est moi qui l’ajoute).

À l’époque, tout le monde avait trouvé ce geste plus admirable que teinté d’exhibitionnisme.

Pas moi, car je m’étais fait la réflexion que si ce garçon avait un système immunitaire amoindri, il suffisait que l’actrice soit enrhumée pour que son baiser lui colle quelques virus capables de le contaminer, et donc lui faire risquer sa vie !

Mais, naturellement, personne n’y avait pensé, et Clémentine, comme son prénom l’indique, ne craignait pas les pépins.

Le pavé de l’ours, comme dans la fable de La Fontainre : un ours, voyant une mouche se promener sur la figure de son ami endormi, avait saisi un pavé, avait écrasé la mouche... et l’ami avec !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Danièle 06/02/2017 17:41

Le show bise en somme...

Yves-André Samère 06/02/2017 17:49

Une bise comme celle-là, merci. On préfèrerait la bise à Zappy !