« Dangerous moonlight »

Publié le par Yves-André Samère

Il y a une huitaine de jours, j’ai mentionné le film britannique Dangerous moonlight, pour lequel Richard Addinsell avait composé le Concerto de Varsovie.

Je viens d’en recevoir le DVD, commandé en Angleterre, puisque nul n’a pris la peine en France de distribuer le film, qui est sorti au Royaume-Uni, et aussi en Suède, aux États-Unis, au Mexique, en Espagne, au Portugal, au Danemark et en Finlande. De sorte qu’il n’a jamais été sous-titré en français.

Mais peu importe, les sous-titres, je vais les faire, et ce ne sera pas la première fois. Incorporer des sous-titres dans un DVD, c’est très faisable si on connaît la méthode. Si le film vous intéresse, faites comme précédemment, demandez-le moi, je vous l’enverrai une fois terminé ce travail.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

P
Bonjour,<br /> je recherche depuis des années les sous-titres en français de dangerous moonlight (1941).<br /> si, par chance, tu en disposes, j'aimerai bien les avoir.<br /> Possible de me les envoyer?<br /> Au cas où, merci d'avance.<br /> Pierre Ciry .
Répondre
Y
Les sous-titres n‘ont jamais été traduits, sans doute parce que le film n‘est pas sorti en France, sauf deux fois, le 6 octobre 1944 en édition limitée, puis le 27 octobre 1948, mais seulement dans le Nord de la France.<br /> <br /> J’ai commencé à les traduire, mais je suis loin d’avoir terminé. Dès que j’aurai fini, je te les enverrai.
A
Bonjour,<br /> Je suis intéressée par ce film car admiratrice de l'oeuvre de Addinsell "Le concerto de Varsovie" dont j'ai donné le titre à un livre que j'ai écrit mais qui n'a aucune relation avec l'oeuvre.<br /> Bien à vous.
Répondre
Y
Je connais le Concerto de Varsovie depuis mes seize ans, et je possède la partition (transcription pour piano). J’ai entrepris de fabriquer les sous-titres français, mais je suis très en retard. Le héros du film est un Polonais engagé dans la RAF, qui est aussi un pianiste célèbre dans le civil. On lui a donné le nom de Radetsky, comme le maréchal autrichien immortalisé par Johann Strauss père ! J’ai aussi la partition, que je trouve diabolique.