Dany vote pour Macron ?

Publié le par Yves-André Samère

Quand on entend Daniel Cohn-Bendit annoncer qu’à la prochaine élection présidentielle, il votera pour Macron, on est un peu surpris. L’ex-« enragé » de Nanterre donnant sa voix à un ex-banquier ?

Mais, réflexion faite, il n’a pas tort, Dany, de vouloir « voter utile », comme on dit, et donc éviter le cafouillage de 2002, lorsque des inconscients ont voté « selon leur cœur », comme ils le croyaient, avec les pieds, selon moi, et ont choisi Chevènement ou madame Taubira, ce qui a fait perdre le seul candidat de gauche ayant une chance, Lionel Jospin. Voter pour Hamon ou Mélenchon, qui semblent éliminés d’avance au premier tour, c’est donner toutes leurs chances aux candidats les plus haïssables, Fillon et Marine Le Pen.

Alors, Macron, c’est le moins pire, ainsi que disent les bonnes gens. D’ailleurs, je crois l’avoir dit récemment. Rien de changé, donc. Je n’aime pas Macron, mais je serai obligé de voter pour lui, pas pour la peste ou le choléra. Avec Macron, ce sera la varicelle.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cerfeuil 27/02/2017 15:28

Je comprends bien votre raisonnement et l'approuverais volontiers puisque la première lame faucherait Fillon et la seconde Marine Le Pen mais j'y vois plusieurs inconvénients :
-- il porterait Macron à la Présidence ce qui est loin de m'enchanter.
-- c'est encore un vote à défaut, au bout de quelques mois l'Elu sera voué aux Gémonies par bon nombre de ses électeurs.
-- nous ne serions débarrassés de MLP que ponctuellement, libre à elle de fausser le débat aux prochaines échéances, ce dont elle ne se privera pas faute de mieux (de pire).

Si j'osais faire une suggestion je dirais que nous pourrions inviter le Diable à table et lui filer une bonne indigestion mais je crains qu'il y aurait suffisamment de laquais pour lui servir la soupe. Et pas avec une longue cuillère. Je ne vois malheureusement pas d'autre solution que la moins pire une fois de plus.

Yves-André Samère 27/02/2017 15:58

Macron à la présidence ne m’enchanterait pas non plus, et je l’ai déjà écrit. En outre, je ne me sens pas assez patient pour supporter « quelques mois » une femme que j’expédierais volontiers aux Enfers dès maintenant. Pour faire plaisir au Diable dont il est question ici. Et donc, vous arrivez à la même conclusion que moi : il faut voter pour « le moins pire ». On est coincés !