L’eugénisme - 2. En Grande-Bretagne

Publié le par Yves-André Samère

La théorie de l’eugénisme est née en Grande-Bretagne, quoique, paradoxalement, elle n’y a jamais été appliquée.

Mais qui donc a eu cette idée de promouvoir l’eugénisme, un choix de société auquel on ne pensait pas jusque là ? Eh bien, même si cela doit vous surprendre, c’était un cousin de... Charles Darwin ! Il s’appelait Francis Galton, il était Sir, il a inventé cette théorie en 1883, et l’a exposée dans un livre, Essays of Eugenics. Précisons qu’à cette date, Darwin lui-même était mort depuis un an, et qu’il avait publié son ouvrage fondamental De l’origine des espèces en 1859. Donc il n’était pour rien dans les conclusions politiques de cette horreur, et si, dans La Filiation de l’homme et la sélection liée au sexe, il admettait que, probablement, le talent et le génie chez l’homme étaient héréditaires, il ne validait pas le projet des changements sociaux qu’envisageait son cousin.

Mais certains réformateurs sociaux, de droite comme prétendus « de gauche », furent séduits par cette idée de stériliser les populations « à risque » : les écrivains George-Bernard Shaw et Herbert-George Wells, et l’illustre homme politique Winston Churchill, entre autres, crurent que la stérilisation « renforcerait la vigueur d’une nation » et allègerait les dépenses de couverture sociale des hôpitaux et des prisons. Sous le titre Churchill’s plan for race purity (en français, « Le plan de Churchill pour la pureté de la race »), un journal anglais écrivit ainsi : « Winston Churchill wanted more than 100,000 “morally degenerate” Brittons to be forcibly sterilized and others incarcerated in labour camps to halt the decline of the “British race” » (en français, « Winston Churchill voulait que plus de cent mille Britanniques “moralement dégénérés” soient stérilisés de force, et les autres incarcérés dans des camps de travail, afin d’arrêter le déclin de la “race britannique” »).

Précisons que la population britannique était favorable à cette idée, mais que les députés la rejetèrent. Donc, pas d’application de l’eugénisme en Angleterre.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 01/03/2017 11:45

Ils voulaient faire de la population comme on fait avec le bétail, les chiens, les chats et autres animaux, en somme. Faire des élevages en éliminant ceux qui ne rentrent pas dans la norme. Il y a une certaine logique dans tout cela.

Yves-André Samère 01/03/2017 12:24

La logique n’a rien à voir avec l’humanité. Sinon, on enthanasierait les vieillards dès qu’ils ne peuvent plus travailler !

kotec 01/03/2017 10:57

Pour m'occuper d'un site web de chiens de race retriever, je sais que l'eugénisme est pratiqué sans état d'âme chez les éleveurs. Stérilisation, dépistage systématique et/ou génétique ont permit de réduire significativement les populations de porteurs de tares comme la dysplasie des hanches et coudes ainsi que certaines tares oculaires héréditaires. Mais dieu nous a donné le pouvoir se régner sur la terre et sur les animaux, donc pas de problème -:)

Yves-André Samère 01/03/2017 12:27

La plupart des hommes n’ont pas encore compris qu’eux-mêmes SONT des animaux. Le film « La planète des singes » parle très bien de cette question. Il y a une scène où un savant singe parle du « lait de la tendresse simiesque »...