Pour qui (ne pas) voter ?

Publié le par Yves-André Samère

Depuis 2002, jamais je n’ai pu voter à la présidentielle pour un candidat qui me plaisait. Cette année-là, mon favori était Jospin, mais l’infernal tandem Taubira-Chèvenement a détourné les voix qui auraient dû lui revenir, et nous nous sommes retrouvés avec le choix enre Chirac et Le Pen – entre un voleur et un facho. Quelle aubaine ! J’ai donc voté pour le voleur. Élu, ce dernier n’a pas eu la reconnaissance du ventre, et a continué sa politique de droite, les jours où il consentait à faire de la politique entre deux roupillons.

En 2007, le choix final était entre deux malades mentaux, Sarkozy et Ségolène Royal. Pas reluisant. Je me suis résigné à voter pour cette dernière, mais elle a perdu. Seul avantage, le nouveau président était assez rigolo, et nous nous sommes marrés, cinq ans durant, au spectacle de ses ridicules. Dépitée, la perdante, dès le lendemain, a viré du domicile commun son amant et père de ses quatre enfants, François Hollande, qui, il est vrai, la trompait abominablement.

En 2012, ce dernier a pu prendre sa revanche et être élu. J’avais voté pour lui afin d’éviter Sarkozy, tout comme, dix ans plus tôt, j’avais voté pour Chirac afin d’éviter Le Pen. Mais enfin, ce n’était pas mon candidat.

En 2017, donc dans quelques mois, il n’y aura plus aucun candidat acceptable. Même si Fillon se retire après ses magouilles rentables (pour son ménage), de toute façon, je ne voterais pour lui que pour éviter Marine Le Pen, comme quinze ans plus tôt. Hamon n’a aucune chance et il serait donc absurde de lui donner ma voix, Mélenchon est un imposteur dont la seule qualité est de savoir parler en public, et en fin de compte, ils vont m’obliger à voter pour Macron, dont je me méfie autant que de tous les autres.

Je dois être né sous une mauvaise étoile.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 13/02/2017 17:18

" Macron ? Poubelle ! Surtout quand un type qui vient de la banque Rothschild se prétend “antisystème”.
Dixit Y.A.S le 12-12-17! Comme quoi on s'emballe , on s'échauffe ; va bien falloir s'exécuter et tenter
d'éviter le (la) pire en votant pour une poubelle !

Yves-André Samère 13/02/2017 17:59

Eh oui, l’éternel et lassant choix entre la peste et le coléra.

kotec 09/02/2017 14:46

Notre imitation forcenée des mœurs US nous conduit à avoir des candidats aussi minables qu'eux.
A quand un psychopathe revanchard comme T... .

En Pologne, la gauche, qui n'a rien fait d'intéressant durant sa mandature, à été laminée par des catho intégristes aux tendances fascistes.
Après avoir fait nommer Jésus roi de la Pologne ( ça ne s'invente pas !), le gouvernement est engagé dans une chasse aux sorcières digne de la Russie soviétique des années 60. Journalistes virés, chaînes de télé et de radio transformées en canal de propagande, messes et curés omniprésents dans tout les événements de la vie publique. Içi Ubu est devenu roi lui aussi, ce serait drôle si ce n'était pas aussi inquiétant.
La dernière innovation: un genre de milice de jeunes partisans qui a des pouvoirs de police. Bientôt un bel uniforme brun ou noir et ce sera parfait .....

Yves-André Samère 09/02/2017 17:52

J'ai un peu suivi les nouvelles de la Pologne. Vous y aviez des jumeaux pittoresques. Dont l'un a hélas péri dans un accident d'avion. La Providence et Jésus ont dû se tromper d'adresse !

Danièle 08/02/2017 20:26

Nous sommes donc quelques-uns à être nés sous la même étoile...hélas.
Mon parcourset ma réflexion ont été exactement les mêmes que les vôtres.
La différence est que je ne voterai pour rien au monde pour Macron qui me fait penser à une sorte de Sarkozy qui serait allé à l'école...
Je suis dépitée...

Yves-André Samère 09/02/2017 08:37

Si je votais pour Macron (pure hypothèse), ce serait avec le couteau sur la gorge. Je n’apprécie guère les personnages aux dents longues. Mais face à Marine Le Pen, que faire ?