Réhabilitons Cahuzac !

Publié le par Yves-André Samère

Apparemment, personne dans les médias n’a eu cette idée un peu iconoclaste. Mais comme je n’ai rien à perdre, sinon peut-être quelques abonnés grincheux dont je me fiche bien, je vous la soumets : n’a-t-on pas été un peu sévère avec Jérôme Cahuzac ?

Voilà un homme, un ministre qui, mis au ban de la société, sert aujourd’hui de maître-étalon pour désigner les canailles, pas vraiment absentes dans ce pays. Or, qu’avait-il fait, en réalité ? Il avait :

① dissimulé un compte bancaire, d’abord en Suisse, puis à Singapour ;

② prétendu, face à Hollande et « les yeux dans les yeux », ne pas en avoir.

Donc, un mensonge, précédé d’une omission, qui n’est certes pas la première commise par un homme politique. On n’a pas oublié que Chirac, maire de Paris, avait promis de se baigner dans la Seine, ou que De Gaulle, terminant un discours à Mostaganem le 6 juin 1958, avait clamé « Vive l’Algérie française ! ». Et ce ne sont que deux exemples choisis aux deux extrêmes, parmi des centaines d’autres.

Je sais, je sais, aux États-Unis, mentir, pour un homme politique, c’est un cas pendable, et c’est pour avoir menti, pas pour avoir fait espionner le Parti Démocrate, que Nixon a été « empêché », comme on dit là-bas – où la peur des mots est pire que chez nous (à la télé, vous pouvez montrer des gens qui s’étripent, mais pas des gens qui disent Fuck, et tous les gros mots sont couverts par un bip).

Or, aujourd’hui, nous pouvons admirer les magouilles et les mensonges dans lesquels se débat et s’empêtre un ancien Premier ministre qui prétendait devenir chef de l’État, alors que, des années durant, il a tapé dans la caisse, donc dans NOTRE argent, pour arrondir ses fins de mois. Qui est le plus pourri, celui qui vole, ou celui qui a dissimulé un argent qu’il avait gagné par son travail de chirurgien ?

(Zut, encore douze abonnés qui se barrent)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 07/02/2017 16:16

C 'est quoi cette histoire d'abonné, depuis que je converse avec vous , j'en avais pas entendu causé(Beru dixit) . Je demande des éclaircissements !

Yves-André Samère 07/02/2017 17:15

Rien de très important : les personnes qui ne voudraient rater aucune de mes notules (drôle d’idée !) peuvent recevoir un message électronique chaque fois que j’en écris une. Il suffit de donner son adresse électronique dans la zone de texte, rubrique “S’abonner”, sur la partie droite de la page. Mais on vit très bien sans ça.

Françoise 05/02/2017 20:05

Bonjour,
Je viens régulièrement lire votre blog mais je n'avais jamais pensé à m'abonner.
Comme je n'aime pas suivre le mouvement, je fais cette démarche aujourd'hui puisque d'autres lecteurs vous lâchent (au fait il y a bien un accent circonflexe ?)
Merci de continuer à poster des billets qui me divertissent et m'instruisent.

Yves-André Samère 05/02/2017 20:31

Merci ! Faire sourire et renseigner les autres, c’est bien mon but. Pour le verbe “lâcher”, oui, il prend bien un accent circonflexe. Je me place aux côtés de Bernard Pivot !