FNAC : fin de la fermeture

Publié le par Yves-André Samère

Depuis deux ou trois mois, à Paris, les magasins du Forum des Halles ouvraient le dimanche. Tous ? Non, la FNAC restait obstinément fermée.

Eh bien, cela change : à partir de demain, elle ouvrira d’onze heures à dix-neuf heures, et ce n’est pas dommage.

J’ai toujours été opposé à la fermeture des magasins le dimanche, faussement appelée « fermeture hebdomadaire », alors qu’en fait, il faut comprendre « fermeture dominicale » – sens caché : fermeture chrétienne permettant aux sacro-saintes familles d’aller à la messe (même l’après-midi ?). Mais rien ne justifie qu’on impose aux citoyens de ce pays qu’on prétend laïque – en dépit des SIX jours fériés annuels uniquement fondés sur des fêtes catholiques – les convictions religieuses d’une fraction de la population qui, d’ailleurs, se réduit d’année en année comme peau de chagrin. Et tous les arguments qu’ont utilisé les syndicats pour tenter de s’opposer à l’ouverture le dimanche sont profondément ridicules. Au contraire, ouvrir le dimanche permet aux employés de gagner davantage (salaire multiplié par trois à la FNAC !), de fournir du travail à ceux qui en cherchent, et autorise les clients, jusque là condamnés à faire leurs achats le samedi après-midi, à ne plus vivre cette espèce d’enfer de la bousculade que chacun connaît.

Et non, ce n’est pas une mesure de droite inspirée par Macron. C’est une simple mesure de bon sens, réclamée par une majorité.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cerfeuil 25/03/2017 13:35

Je ne contredirai pas vos arguments mais il faut un peu se mettre à la place des employés. J'ai suffisamment travaillé en dehors des jours ouvrés pour savoir que c'est une contrainte et si l'entreprise est peu fournie en personnel je doute que tous les collaborateurs, doux euphémisme, soient volontaires pour venir travailler le dimanche. C'est bien là le problème.

Yves-André Samère 25/03/2017 18:37

Puis-je les connaître ? Ça pourrait me servir contre mes domestiques, au cas où ils se syndiqueraient, ces salauds.

cerfeuil 25/03/2017 18:22

Objection votre honneur! Il y a bien des moyens de provoquer le volontariat, ne soyez pas aussi naïf.

Yves-André Samère 25/03/2017 14:57

Dans TOUS les cas où une entreprise demande à ouvrir le dimanche, on consulte les employés, et ne sont admis à travailler que ceux qui se portent volontaires. Donc les objections tombent d’elles-mêmes.

DOMINIQUE 25/03/2017 12:03

Dans la région marseillaise, il y a depuis 40 ans "Plan de Campagne", zone commerciale dont tous les magasins ouvrent le dimanche, et ferment le lundi. C'est une des plus grandes zones commerciales de France, et les clients viennent aussi des départements voisins. Cela permet entre autres aux étudiants de pouvoir travailler (payés plus qu'en semaine) sans incidences sur leurs cours, et aux salariés (qui sont libres de travailler le dimanche ou non) d'augmenter leur salaire, etc.
Toujours vu Plan de Campagne ouvert le dimanche, mais il n'y a pas de FNAC.
L'après-midi, il y avait dans le temps les vêpres le dimanche. Ce qui permettait de voir tonton Marcel roupiller profondément, lesté par le déjeuner dominical.

Yves-André Samère 25/03/2017 14:59

C’est bien ce que je soutiens : cette disposition arrange tout le monde, y compris les travailleurs, qu’on ne force pas à venir travailler ce jour-là. Ceux qui viennent sont volontaires.