Haro sur les retoucheurs de photo !

Publié le par Yves-André Samère

La polémique du jour est ridicule, et ce n’est pas moi qui le dis, c’est la principale intéressée, Claudia Cardinale. En effet, on a fabriqué, pour la publicité du prochain Festival de Cannes, une photo d’ailleurs assez médiocre, qui la montre dansant sur un toit de Rome. Or cette photo, déjà mal choisie car il en existe des dizaines d’autres bien meilleures, a été légèrement retouchée, afin que l’actrice paraisse un peu plus mince – détail qui n’apparaît que si on fait figurer côte à côte les deux clichés, ce dont la presse de ce matin ne se prive pas.

Les féministes ont, comme d’habitude, hurlé au scandale et au non-respect du corps de la femme, mais Claudia a tenté de calmer tout le monde, en rappelant que « Ce n’est que du cinéma, ne l’oublions pas », et en mentionnant qu’elle-même la trouve très bien, cette photo « scandaleuse ».

Bien, rigolons pendant quelques minutes, et passons vite au sujet suivant. Je suis très impatient de savoir ce que demain nous réserve. Une photo de Penelope Fillon recomptant ses divers salaires ? Ou de François Hollande jouant les guides de son cabinet noir ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 30/03/2017 21:43

Vu ce soir un petit reportage sur Antenne 2 je crois, avec une belle photo de C. Cardinale (visage et épaule) en noir et blanc. Je ne sais pas si la rédaction a fait exprès de montrer cette photo avant celle du Festival de Cannes, mais la comparaison était édifiante... En plus, sur la photo incriminée, on voit un morceau de bras droit qui a l'air de sortir de nulle part.

DOMINIQUE 30/03/2017 10:19

Les polémiques que soulèvent certaines féministes sont parfaitement ineptes, je vous l'accorde. Mais pourquoi aussi ont-ils choisi cette photo,et l'ont retouchée pour la rendre plus conforme au goût actuel, alors qu'il en existe des milliers d'autres ?
C'est comme si vous achetiez un Renoir et décidiez de repeindre le tableau. Fallait pas le choisir ! Je cite cet exemple, car je me souviens d'un nu de Renoir, presque grandeur nature, d'une femme bien en chair (c'était l'époque). Sa peau était pratiquement rose bonbon. Sûr que l'on avait envie d'atténuer ce rose. Mais il y a d'autres Renoir autrement plus beaux.

Yves-André Samère 30/03/2017 10:51

C’est bien mon avis ! J’ignore si on a consulté l’actrice avant de choisir cette photo, mais on aurait mieux fait, et je ne crois pas qu’elle aurait préféré celle-là. Le moindre photogramme extrait d’un des films qu’elle a fait avec Visconti aurait mieux convenu, et aurait rappelé quelque chose aux cinéphiles.