Le Roux saute sans parachute

Publié le par Yves-André Samère

Eh bien, comme je l’avais prévu ce matin (j’écris  ceci à sept heures du soir), et moins de vingt-quatre heures après avoir été dénoncé par l’émission Quotidien, Bruno Le Roux a sauté. Un record ! Bien entendu, il fait comme tous les ministres démis, il prétend avoir démissionné pour respecter sa condition de ministre, mais on a l’habitude. Jamais aucun des démissionnaires n’a réussi à sauver son honneur, comme ils disent tous. Pas un n’a réussi à effacer la tache. Ce doit être leur seul point commun avec Lady Macbeth, sauf erreur.

On suggère au voleur sarthois et à la fille du néo-nazi de suivre ce bon exemple !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 21/03/2017 21:40

Le Roux rêvait d'un poste de ministre, même pour quelques mois. Son rêve s'est réalisé, même s'il n'a duré que quelques jours. C'est au moins ça de pris.
Même pas la peine de lire la presse étrangère pour savoir ce qu'ils pensent de nos politiques.

Yves-André Samère 21/03/2017 23:07

« Voir, aux lèvres d'un ministre, /Naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ? »