Muflerie bolloréenne

Publié le par Yves-André Samère

On est toujours élégant, chez Bolloré. Ce soir, c’est la dernière du lugubre Grand Journal sur Canal Plus, et l’on y verra (ou pas, selon qu’on regarde encore cette émission, ou non) Antoine de Caunes et José Garcia, qui s’y connaissent en spectacle, euh... spectaculaire. Il était aussi prévu qu’on y invite Doria Tillier, la meilleure Miss Météo ayant officié dans cette émission, et qui a « de l’actualité », comme on dit, puisqu’elle vient de tourner un film de et avec Nicolas Bedos, prévu pour sortir (le film, pas Bedos) le 8 mars.

Eh bien, on a annulé son invitation. La classe, selon les critères de Bolloré. Elle a expliqué cette muflerie : « Ils ont changé de ligne éditoriale ». Mais pas les manières du patron. Sur France 5, Patrick Cohen, rappelant que le Grand Journal cesse d’exister, a raillé d’un sobre « Il était temps de le faire ». Comme si on avait appliqué une dernière couche de peinture sur la coque du « Titanic » avant sa première traversée de l’Atlantique.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :