Les deux salopards

Publié le par Yves-André Samère

Je sais bien que les salopards vont par douze, mais contentons-nous de deux, pour l’instant.

Le premier est ce sinistre imbécile dont j’ai toujours refusé de voir la gueule de raie s’insinuer sur mon écran de télévision, et qui a feint d’écrire une lettre d’excuses, pour qu’on passe l’éponge sur les brimades crétines dont les homosexuels ont été les cibles dans son émission calibrée afin de plaire à la lie de la population. Bien entendu, sa chaîne, à laquelle il rapporte une masse de fric (elle appartient à Bolloré, vous pensez !) prend sa défense, sous le prétexte bidon qu’il n’aurait fait que de l’humour potache. Ben voyons...

Naturellement et comme d’habitude, le CSA s’est dégonflé et a tout avalé, l’appât avec l’hameçon, mais ces gens-là, tant qu’ils sauvent leurs dîners en ville avec les puissants, savent comment regarder ailleurs.

Le deuxième salopard que visait mon titre, c’est évidemment le père de ce malheureux garçon qui n’a rien trouvé de mieux, pour laver son honneur au rabais, que de foutre son fils à la porte : des pédés, pas de ça chez moi ! Ce gars-là doit voter pour Christine Boutin et le mouvement Sens Commun.

À propos, et la mère du garçon, elle n’a pas réagi ? Elle avait pourtant sous la main un beau prétexte à divorcer pour obtenir une copieuse pension alimentaire. Le fils aurait pu en profiter un peu. Si un jour ce garçon a des enfants, ils vont adorer leurs grands-parents, c’est sûr !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Maxwell 30/05/2017 11:06

A lire "le père de ce malheureux garçon l'a mis à la porte" j'ai cru que CH avait été viré. Fausse joie. Cela prouve que vos articles méritent d'être lus et relus. J'étais prêt à suggérer à ce fameux animateur d'aller présenter une émission en Tchetchenie.son style y aurait été très apprécié.

Yves-André Samère 30/05/2017 13:19

J’écris immédiatement à Bolloré pour qu’il crée d‘urgence en Tchétchénie une filiale de ses mirifiques chaînes, spécialement réservée à son animateur favori ! Au fronton du bâtiment principal, on pourrait lire « Bullshit macht frei ».

Bob 07 29/05/2017 16:15

Cyril Hanouna, homophobe, et alors ? (comme dirait l'autre). Pour l'avoir regardé deux fois dix minutes (plus aurait été humainement impossible), j'en ai conclu qu'il était aussi stupide que vaniteux, aussi prétentieux qu'ignare, aussi inculte qu'arrogant, aussi méprisant que grossier, aussi vulgaire que... parfaitement inutile. Il me semble assez "normal" qu'il soit homophobe ! Ce qui me choquerait serait d'en entendre louer sa générosité par quelque membre d'ATD quart monde ou du secours catholique, l'estime que j'ai pour ces deux associations serait singulièrement écornée. Vous transmettrez mes amitiés à vos artères iliaques flambant neuves, marchez (courez si voulez) et continuez de nous faire plaisir... en vous portant bien ; bonne continuation, meilleure santé !

Yves-André Samère 30/05/2017 13:37

Merci ! Pour moi, pas pour Hanouna. Je suis sorti de l’hôpital aujourd‘hui, je vais bien, et je compte continuer de taper sur tous ceux qui ne méritent que cela, parce que je ne sais rien faire de mieux.

Françoise 28/05/2017 18:11

Vous m'avez manqué. Contente de voir que vous revenez sur votre blog et en grande forme !

Yves-André Samère 28/05/2017 23:23

Dans une semaine, je ferai re-régner la terreur. Ils n’en mourront pas tous, mais tous seront frappés !