Une définition du racisme

Publié le par Yves-André Samère

On est raciste dès lors qu’on associe un comportement répréhensible à l’origine ou à la religion de celui qui se comporte mal. C’est alors le règne des généralisations absurdes et injustifiées. Comme dans cette histoire que j'ai déjà citée, de l’Anglais qui vient pour la première fois en France, croise une Française rousse sur le quai de Calais, et rentre dans son pays en disant que toutes les Françaises sont rousses !

Il m’est arrivé d’avoir des voisins désagréables, bruyants, impolis. Mais jamais je n’ai mis cela sur le compte de leur origine ou de leur religion, quand ils en avaient une. C’est idiot, injuste, dérisoire. Dans mon immeuble, au sixième étage, dans un petit appartement, il y a une famille arabe, Des Algériens, le père retraité, la mère faisant des ménages. Or ce sont les résidents les plus tranquilles de l’immeuble. En revanche, j’ai eu, sur le même palier, des ploucs bruyants et mal élevés, et un autre au-dessous de chez moi, habitué du tapage nocturne. Tous étaient des bons Français « de souche ». Je n’en tire aucune conclusion.

Et vous ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 07/05/2017 08:29

Une piste à suivre : demander le remboursement. Fillon l'a fait avec succès auprès de sa fille, non ?

Yves-André Samère 07/05/2017 10:47

Ou se faire élire député européen. Il y a de la thune à se faire. Demandez à Marine Le Pen.

Danièle 06/05/2017 12:32

Je ne peux quand même pas interdire mes enfants?
Si? Peut être que votre ex- lectrice à une solution?
Ce serait dommage quand même car je les trouve sympathiques et marrants... bien que coûteux (à table).

Yves-André Samère 06/05/2017 19:02

Il y a là un marché en pespective. J’envoie vite un message au président qui sera élu demain.

DOMINIQUE 06/05/2017 14:19

J'ai eu un neveu en pleine croissance à la maison. C'est effrayant ce que ça consomme.
La seule façon de rentrer dans ses frais, c'est de les vendre.

Yves-André Samère 06/05/2017 12:46

J’avait dit « les voisins », pas « les enfants ». Eux, on les envoie au lit sans dîner. 

DOMINIQUE 06/05/2017 08:21

Dès que l'on met des gens, sans les connaître, dans une catégorie à cause de leur apparence, déjà c'est discriminatoire. Qui me dit que cet homme habillé comme un clochard n'est pas Paul Léautaud ? (lequel a été refoulé par le concierge de l'Académie Française, lors de la réception de Paul Valéry).

Danièle 05/05/2017 23:47

On peut toujours en tirer la conclusion que vous vivez dans un immeuble de plusieurs étages...
Je vis moi même dans une maison individuelle dans laquelle vit aussi un monsieur d'origine extrêmement étrangère et quelques jeunes gens à moitié blancs ( beiges donc) et je n'ai pas remarqué qu'ils étaient à l'origine de la délinquance locale...Je vais mieux regarder...On ne sait jamais.Votre lectrice de l'autre jour me fait douter.

Yves-André Samère 06/05/2017 12:49

Je songe à ne plus écrire du tout, et à laisser faire mes lecteurs. Pardon : « mes lectrices et mes lecteurs » !

DOMINIQUE 06/05/2017 12:18

J'avoue beaucoup aimer "d'origine extrêmement étrangère"... Je suis sûre qu'il est tout vert et qu'il a des antennes ! Je ne vois que ça pour le "extrêmement".

Yves-André Samère 06/05/2017 08:52

Et si on interdisait les voisins ?