Une nation de Gribouille(s) ?

Publié le par Yves-André Samère

Ceux des électeurs qui donneront à Marine Le Pen leur voix, soit sous forme d’un bulletin, soit en s’abstenant courageusement de voter, manifesteront autant d’intelligence que Gribouille. Mais si, vous savez bien, Gribouille, ce type qui plongeait dans la rivière pour échapper à la pluie !

Parce qu’ils auront cru aux mensonges de la fille du facho en chef et gobé que Macron n’était rien d’autre qu’un banquier acharné à leur faire les poches, ils se retrouveront dirigés par une femme aux dents longues, admirant Poutine (elle a été reçue par lui) et jouissant de la considération du Taré de Manhattan. Il ne manque plus, dans la galerie de ses admirateurs ou de ses maîtres à penser, que le Turc Erdogan et le Coréen Kim Jong-un. Des exemples à suivre, c’est évident !

(Zut, j’ai oublié Berlusconi, autre grand démocrate)

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 05/05/2017 17:12

I' ai pas compris son sabordage ,c'était quoi cette tactique, poussée à l'excès : ma conseillée où elle est est folle ,voir les 2 mon maréchal !

Yves-André Samère 05/05/2017 18:30

Je reçois des commentaires, trop long pour être affichés, et qui disent en substance « Non, je ne voterai pas pour Marine Le Pen, mais pas pour Macron non plus ». Très bien, ne votez pas pour Macron, abstenez-vous, ce qui revient à offrir une voix de plus à Le Pen. Mais quand les fascistes auront pris le pouvoir, ne venez pas vous plaindre. Il sera trop tard pour vous servir de votre cerveau.