Envoyez Gallet aux galères !

Publié le par Yves-André Samère

La meilleure nouvelle de la journée, ce n’est pas que la canicule semble être terminée. Non, la meilleure nouvelle nous vient de là où on ne l’attendait pas : que Mathieu Gallet, PDG de Radio France (« le plus beau président du monde », comme le qualifie Daniel Morin quand il veut se payer sa tête sur France Inter), vient de se prendre une inculpation dans les dents, et va passer en correctionnelle à la rentrée.

Motif : non pas ses dépenses à Radio-France, pourtant scandaleuses, mais celles qu’il a décidées lorsqu’il était à la tête de l’INA. Ce type a tout de même dépensé beaucoup plus qu’Agnès Saal qui l’y avait précédé, et qui a été condamnée à rembourser ce qu’elle a détourné. Le plus étrange est que l’instruction ne s’est pas prononcée au sujet des dépenses de Gallet à Radio-France, les trouvant pas excessives du tout.

On verra ce qu’en pensera le tribunal correctionnel, qui sera peut-être un peu moins jobard.

Gallet, je le précise, est un type dont j’ai horreur. Le genre à faire ce qu’il veut parce qu’il a des amis bien placés qui le protègent. Mais Gallet aux galères, je verrais ça d’un bon œil.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 24/06/2017 07:43

Son renvoi en correctionnelle ne concerne que l'INA et un marché passé sans mise en concurrence. Mais sans doute que ses dépenses inconsidérées à Radio France vont sournoisement peser sur les juges...

Yves-André Samère 24/06/2017 08:32

Les deux sujets ont probablement été dissociés. Mais il est impossible de ne pas penser à Radio France, puisque l’abus est le même.