La « fête » de la musique ?

Publié le par Yves-André Samère

Tout à l’heure commencera la soirée la plus sinistre de l’année, celle de la fête de la musique. Je comprends assez mal cette déification de tout ce qui sert à faire du bruit, de préférence inécoutable. Avez-vous déjà constaté, dans les radio-télés, qu’on ne demandait PAS à un invité quelle musique il écoutait « en boucle » (variante, au temps où cette pauvre Isabelle Giordano, qui n’avait pas inventé l’eau tiède, demandait à TOUS ses invités sur France Inter « Qu’est-ce que vous avez sur votre iPod ? », étant entendu qu’on ne pouvait pas posséder autre chose que le bidule d’Apple pour s’enchanter les esgourdes).

Moi, je rêve d’entendre un invité, faisant preuve pour une fois d’un peu d’audace, répondre : « De la musique ? Mais je n’en écoute jamais, ça me casse les pieds, je préfère le silence ! ». Mais non, aucun n’osera, sous peine de passer pour un Béotien ou pour un mélenchon (je ne mets pas de majuscule, exprès). Et ces écrivains qui affirment ne pouvoir écrire sans écouter de la musique, du rap de préférence ! Qui peut croire un bobard de cette taille ?

N’en concluez pas que je déteste la musique. J’en écoute, mais de la bonne, du classique, de Bach à Gershwin, de Chopin à Beethoven, de Schumann à Tchaïkovsky, de Gounod à Mozart, sans oublier le jazz (Count Basie, Ella Fitzgerald, Erroll Garner, Louis Armstrong, Art Tatum, Duke Ellington, Scott Joplin), l’éventail est large : pourquoi viserais-je plus bas ? Quand vous allez au restaurant et qu’on vous propose un gratin dauphinois ou des œufs à la cubaine, vous réclamez plutôt un hamburger ? Et lorsque je condescends à écouter de la variété, il y a le choix : de Brassens à Brel en passant par Thomas Fersen, Juliette Noureddine ou Pierre Perret, Souchon ou Henri Salvador, tout ça est de qualité supérieure, qui ridiculise la variétoche dont on encombre les ondes. Et puis, il y a toujours Queen !

Alors, ce soir, chaleur ou pas, je ferme mes fenêtres. Je transpirerai peut-être, mais dans le silence.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 28/06/2017 13:05

juste pour dire ; Erik Satie , Vassiliu , Dave brubeck ,M.J.Q , Monk Pink Floyd , Eddy et le cimetière des éléphants . Sinatra .

cacciarella 25/06/2017 16:40

rendons grâce à Olivier de Kersauson qui ne craint pas de dire qu'il n'aime pas la musique ; il préfère le bruit de la mer ;

Yves-André Samère 25/06/2017 17:01

Il est anticonformiste, et il sait écrire. Tout ce que j’apprécie. J’ai lu un de ses livres, mais je ne me souviens plus du titre. Cela dit, j’aime la musique et assez peu la mer, qui a failli me noyer.

kotec 23/06/2017 00:06

Jamais vu Star Trek !
J'ai presque appris l'anglais en regardant tous les épisodes en VOSTFR.

Yves-André Samère 23/06/2017 09:16

C’est vrai, on apprend PRESQUE des choses intéressantes en regardant la télévision !

kotec 22/06/2017 00:02

Pour vous faire saigner les tympans, après Jul je vous propose Kaaris. Je croyais que la "musique de jeunes" avait touché le fond avec Jul, mais là, on est passé en distorsion 10 comme on dit dans Star Trek.
Bonne écoute ( niark niark niark , rire sadique )

Yves-André Samère 22/06/2017 10:31

Jul, Kaaris ? Mais qui sont ces gens auxquels on ne m’a pas présenté ? La Sainte Providence a préservé mes oreilles (et mon âme immortelle, au passage) de toutes ces pollutions sonores. Visuelles aussi, car je n’ai jamais vu « Star Trek » !