Mais comment a-t-il fait ?

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, à l’occasion du changement de mes pansements qui a lieu un jour sur deux, j’ai eu l’idée un peu bizarre d’apporter chez l’infirmière un mètre à ruban, afin de mesurer la longueur des deux cicatrices faites lors de mon opération des artères iliaques. Je rappelle que la cicatrice de mon cancer du foie, l’année dernière, mesurait trente-sept centimètres.

Eh bien, mes nouvelles cicatrices mesurent respectivement huit centimètres à gauche et cinq centimètres à droite. Quand on pense aux manipulations insensées qu’il a fallu faire pour remplacer deux artères majeures (elles irriguent la totalité des membres inférieurs), tout ça tient du miracle, et mon ami Mathéo dirait sans doute que seul De Gaulle aurait été capable de faire aussi bien !

En tout cas, mon chirurgien est bien un as, et je lui tire mon métaphorique chapeau. Il va falloir que je trouve une autre vidéo que celle dont j’avais parlé, laquelle est de toute évidence un vestige préhistorique. Elle avait dû être tournée dans les grottes de Lascaux, je ne vois aucune autre explication.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Danièle 06/06/2017 00:20

Cessez donc de tresser autant de lauriers à votre chirurgien! S'il avait un minimum de sens esthétique il vous a aurait au moins fait deux cicatrices de même dimension... À mon avis, travail n'a pas été vraiment fignolé.

Yves-André Samère 06/06/2017 10:56

Je transmets à l’intéressé. Il va éclater en sanglots, c’est sûr, mais il se corrigera pour les clients suivants.

DOMINIQUE 05/06/2017 23:19

J'aurais aimé voir la tête de vos infirmières quand vous avez dégainé votre mètre ruban.
Oui, la chirurgie a fait d'énormes progrès. C'est la partie de la médecine la plus innovante, dont les résultats sont spectaculaires. Avant, pour un pontage artériel on vous sciait les côtes au niveau du sternum. Maintenant, un petit trou d'un centimètre. Entre six mois de convalescence et une semaine, j'ai comme une idée que le patient s'en tire mieux.

DOMINIQUE 06/06/2017 21:37

Ah, ça, pour qu'on puisse les voir, cela dépend uniquement de vous.

Yves-André Samère 06/06/2017 10:58

Chez moi, en tout cas, les cicatrices ne se verront pas longtemps. Surtout là où elles se trouvent !

Mathéo Feray 05/06/2017 20:22

Même si mon gaullisme reste dur comme fer, je préfère encore que ça soit le docteur Oroudji qui s'occupe de vous plutôt que le Général. '' Yvonne, apportez-moi le scalpel je vous prie. '' Non franchement Yves-André, vous êtes d'accord qu'on ne s'en sortirait jamais à ce rythme...

Yves-André Samère 06/06/2017 10:59

J’imagine Yvonne qui se trompe et apporte un épluche-légumes !