Onfray épinglé, enfin

Publié le par Yves-André Samère

Comme disait San-Antonio, « Moi, vous me connaissez ». Je suis le premier à admettre que je ne suis pas un puits de culture. Mais quand un intellectuel étale partout la sienne et se prend les pieds dans le tapis, je ricane méchamment, car il y a des fautes que je ne commettrais jamais.

Cette semaine, c’est Michel Onfray que je prends en flagrant délit d’inculture. Dans l’interview que publie en ce moment « Valeurs actuelles », il dit que Benoît Hamon est « Le sosie de Frankenstein dans le film de James Whale ». Tilt ! Un peu comme les gens qui pensent que Marlene Dietrich jouait le personnage de l’Ange Bleu dans le film portant ce titre, alors que son personnage s’appelait Lola-Lola, chanteuse dans un cabaret à l’enseigne de L’Ange Bleu.

Pour en revenir au sujet, James Whale a tourné deux films en noir et blanc sur Frankenstein, d’après un roman célèbre (cherchez un peu !) : Frankenstein et La fiancée de Frankenstein. Et ce Frankenstein n’est pas du tout le monstre de l’histoire, mais le scientifique ayant cru pouvoir recréer un être vivant à partir de différentes parties prélevées sur des cadavres.

Ça, tous les cinéphiles le savaient. Si Onfray me lit, à présent, il le sait aussi – et enfin !

On en remet une louche ? D’accord. Dans un chapitre consacré à Édouard Philippe de son livre La cour des miracles (à paraître le 17 juin), Onfray emploie l’expression les Touaregs. C’est ignorer que le nom Touareg (sans S) est déjà un pluriel, celui de Targui.

Bien, je vous laisse, il faut que j’aille au kiosque à journaux acheter Modess et Travauxs.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 05/06/2017 17:19

Il y a longtemps, je travaillais à l'ADP , dans des bureaux . Dans une de ces agences, se trouvait une corbeille pour les " faxs " !

Yves-André Samère 05/06/2017 18:44

La réforme de l’orthographe est toujours en marche, comme chez Macron. Alain Rey radoterait une fois de plus que la langue DOIT évoluer.

DOMINIQUE 02/06/2017 13:20

Oui, la confusion vient du fait que l'on parle (enfin ceux qui savent, pas Onfray visiblement) de "la créature de Frankenstein" qui, là, est le truc fait de bouts de cadavres. Avec ses boulons sur le côté du crâne (du moins chez Gotlib).