Rouler en sens interdit, mais c’est permis !

Publié le par Yves-André Samère

Aujourd’hui, Place de la Bastille, de centaines de cyclistes manifestent contre les accidents dont ils sont victimes. Mais, curieusement, personne ne manifeste contre les accidents de piétons provoqués par les cyclistes, ce qui ne s’arrangera pas, étant donné qu’à Paris, le génial maire en jupon que nous avons élu (je n’y suis pour rien) a trouvé judicieux d’autoriser leur circulation en sens interdit.

En pratique, cela signifie qu’avant cette décision, les rues à sens unique l’étaient pour tout le monde. Mais, pour recruter quelques voix qui lui seront bien utiles dans l’avenir, la grande démagogue de l’Hôtel de Ville les a autorisés à rouler à contre-courant dans les deux sens ; par exemple, rue Dussoubs, petite rue très étroite – trois mètres de large – où un sens unique s’imposait par pur bon sens, mais qui, désormais, est ouverte dans les deux sens aux cyclistes. On imagine comme cela favorise la circulation des piétons, d’autant plus que les deux trottoirs mesurent... quarante centimètres de large. Si-si !

Mais, comme disait Molière, l’essentiel n’est-il pas de plaire à tout le monde ?

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Julien 28/06/2017 14:56

Tu dis ça parce que tu as peur de monter sur un vélo.

Yves-André Samère 29/06/2017 08:48

Je n’ai pas peur, je ne PEUX PAS !

cacciarella 17/06/2017 15:43

On peut rouler dans les 2 sens, Rue du chat qui pêche ?

Yves-André Samère 04/07/2017 19:22

Même dans un seul sens, c’est déjà difficile ! Ou alors, à trottinette, car elle doit mesurer un mètre de large.