Concert dominical à Saint-Eustache

Publié le par Yves-André Samère

J’ai assisté aujourd’hui à un concert d’orgue, donné dans l’église Saint-Eustache par Thomas Ospital, dont j’ai déjà parlé, et qui est l’un des deux titulaires du fameux orgue. Lui-même, à vingt-sept ans, est très connu, il est aussi attaché à Radio-France, et joue fréquemment à l’étranger. Prochain concert, le dimanche 27 août.

Il jouait aujourd’hui deux œuvres de Bach et deux de Mozart, et l’église était aussi pleine que les jours où l’on béatifie, à Rome, une religieuse aussi méchante que rétrograde socialement. Savez-vous que les concerts sont les seules occasions où l’on peut applaudir dans une église, outre le fait que, lorsque le pape se rend à Saint-Pierre de Rome, on l’applaudit aussi ? Je n’invente pas.

En supplément, George Nicholson, le curé de Saint-Eustache (oui, il est anglais), qui a choisi les deux organistes actuels, invite aussi des organistes qui ne sont pas de la maison. Il y en avait un le 2 juillet, Denis Gagné, et il y en aura un autre, Octavian Saunier, le 6 août. Ces concerts ont toujours lieu le dimanche après-midi, juste avant la messe du soir.

Et puis, cet orgue coûte cher à entretenir. L’année dernière, on y a fait des travaux pour 53 000 euros. En compensation, on l’a sorti de la cage de verre où il reposait depuis des années : à présent, tout le monde peut le voir de près, et même le toucher.

Publié dans Actualité, Social, Culture, Musique

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :