Éloge (très mesuré) de Wall Street

Publié le par Yves-André Samère

Antony Cyril Sutton, né à Londres le 14 février 1925, était un économiste, historien et écrivain britannique, spécialisé dans l’histoire du conspirationnisme, dont il était une des figures principales. Naturellement, il était très à droite, mais cela n’interdit pas de lire ses écrits. Entre autres livres retentissants, il publia Wall Street and the rise of Hitler, qui rapportait que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-états-uniennes avaient soutenu soutenu l’ascension d’Hitler vers le pouvoir, en finançant l’Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle !

Grâce à des documents et des témoignages incontestables, Sutton parvenait à la conclusion que la catastrophe de 1939-1945 bénéficia surtout à un groupe privilégié d’initiés financiers, et en donnait le détail : les Morgan, les Rockefeller, les Warburg ou les Ford financèrent les préparatifs de la Deuxième guerre mondiale, la plus destructrice de l’Histoire.

Ce livre était le troisième d’une trilogie pas moins dévastatrice, racontant l’implication directe des financiers new-yorkais dans la révolution lénino-trotskiste en Russie (Wall Street and the bolshevik revolution – Trotski avait pu se rendre en Russie grâce à un passeport délivré aux États-Unis), et dans l’élection de Franklin D. Roosevelt à la Maison-Blanche (Wall Street and FDR).

Un déboulonnage en règle...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 18/07/2017 18:02

que du beau monde ! N'oublions pas Joseph Kennedy qui qui , comme Lindbergh avait des bontés pour Adolf ! Un point commun avec son fils , il avait son Frank (Costello) avec qui il trafiquait dans l'alcool ,l'autre Frank , c'était Sinatra qui fournissait des maitresses à son fils J.F.K

Yves-André Samère 18/07/2017 18:31

Comme vous dites, que du beau monde.