Les antivax

Publié le par Yves-André Samère

Depuis quelques mois, on lit et on entend partout des piaillements de propagande qui tentent de nous faire croire que les vaccins sont dangereux, et incitant les parents à ne pas faire vacciner leurs enfants. Et cela vient de s’intensifier, parce que le ministère de la Santé a résolu de rendre obligatoires un nombre plus important de vaccins.

Rien de plus bête. Il est très facile de montrer que tout cela relève de la bêtise la plus crasse, quoique on peut aussi se demander s’il n’y a pas, derrière cette agitation des « antivax », des intentions moins pures que la protection des gosses.

Je ne vais pas m’étendre sur la question, ni tenter de prouver que les vaccins ont sauvé des quantités considérables de personnes qui, sans eux, auraient passé la rampe. Je ne vais pas plaider, car quelqu’un l’a fait mieux que je ne saurais le faire. Anaylsant le discours d’une mère de famille qui a mis en ligne une vidéo où elle étale son ignorance de la question, il réfute toutes ces élucubrations avec méthode et précision, et je vous invite à suivre son raisonnement. C’est ICI, et cela vaut la peine d’y passer près de vingt-huit minutes.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Bob 07 13/07/2017 22:11

Dire que les laboratoires pharmaceutiques gagnent beaucoup d'argent en vendant, entre autres, des vaccins est une remise en cause du capitalisme, en soi légitime mais qui n'a strictement rien à voir avec la médecine ! Toute activité artisanale, industrielle... doit rapporter de l'argent (ce qui n'interdit pas de critiquer la cherté de certains services, de certains produits), c'est d'une parfaite banalité sans aucune relation avec les souffrances que subissaient les enfants atteints de poliomyélite, les atroces contractures dues au tétanos (jusqu'à l'impossibilité de la respiration) nécessitant la mise dans le coma etc. Si à moyen terme (jolie expression qui veut dire justement qu'on n'a pas la moindre idée du délai !...) des chercheurs français mettaient au point un vaccin contre le SIDA, il leur faudrait solliciter des laboratoires et des distributeurs à l'étranger vu notre... spécificité.

Yves-André Samère 15/07/2017 11:17

Envisageons de faire cadeau d’une calculatrice à la Sécurité sociale !

DOMINIQUE 15/07/2017 08:42

L'histoire des 28, c'est la Sécu qui considère que 4 x 7 = un mois. Il n'y a guère que février qui rentre dans cette catégorie ! Alors certains labos poussent la magnanimité jusqu'à fournir 30... Et puis, ça fait 3 plaquettes de 10.

Yves-André Samère 14/07/2017 23:40

Je ne savais. Je tenterai le coup la prochaine fois.

DOMINIQUE 14/07/2017 21:51

Pour les boîtes de 28, les pharmaciens ont le droit, pour les traitements à vie, de vous fournir une boîte en plus tous les six mois (soit deux boîtes par an). J'ai eu le problème, et la pharmacienne m'a donné une boîte supplémentaire sans ordonnance.
Mais attention : souvent les pharmaciens se trouvent confrontés à toutes sortes de personnes, certaines disent "ah mais si, donnez-moi tout, j'y ai droit", alors que leurs étagères débordent de boîtes inutilisées. Ou d'autres se plantent dans les prescriptions. Par exemple, la pharmacienne m'a donné une boîte pour trois mois, en me disant bien qu'elle ne pouvait donner ça qu'à des gens qui comprennent que c'est pour trois mois... si si.

Yves-André Samère 14/07/2017 16:40

Cela dépend des médicaments. Vous pouvez vous bourrer de vitamine B, elle est inoffensive et se trouve éliminée automatiquement si elle est en excès. Mais avec les anticoagulants, ils peuvent flinguer vos plaquettes, comme chez moi depuis mai 2016. Si vous avez une hémorragie, impossible de colmater la brèche.

Et puis, ce coup des 28 ou 30 comprimés par boîte, si le traitement est à vie, au bout d’un an, vous avez pu prendre seulement 360 ou 336 comprimés, et vous avez plusieurs semaines de retard ! Il faut se jeter aux pieds du pharmacien pour avoir du rab.

DOMINIQUE 14/07/2017 12:37

Surtout que je suis une mauvaise cliente des labos. Je fais en sorte de ne pas avoir de médicaments en trop, je fais attention dès que j'ai des boîtes d'avance (ces charmants labos comptent 28 ou 30 comprimés par boîte, ce qui met le bazar au bout d'un certain temps, soit on en a trop, soit pas assez lors du renouvellement mensuel) à refuser le renouvellement. Sinon, très vite on se retrouve avec 5 boîtes d'avance, ce qui est ridicule. Mon père en était arrivé à deux gros cartons pleins.

Yves-André Samère 14/07/2017 12:20

Cela m’arrive régulièrement. On me commande ce qui manque, et il est fourni dans la journée, par la pharmacie des hôpitaux. Mais enfin, c’est un peu agaçant.

DOMINIQUE 14/07/2017 11:49

Disons que les laboratoires ont une politique purement commerciale, et tiennent très peu compte de l'intérêt général. Plus ou moins approuvés, d'ailleurs, par les autorités chargées du contrôle de leur activité, lesdites autorités fermant gentiment les yeux, ou mettant du temps à réagir.
Par exemple, certains médicaments peu rentables sont produits au compte-goutte, et les pharmaciens ne peuvent pas en fournir certains, en rupture de stock. J'ai le problème avec un médicament, la pharmacie m'appelle dès qu'elle arrive à en avoir une boîte. Cela peut prendre une bonne semaine.

Yves-André Samère 14/07/2017 08:48

Je ne suis pas contrarié, et je ne dis pas que ce gangster de Servier était le seul coupable. Il y a d’autres comportements aberrants dans le corps médical.

Bob 07 14/07/2017 07:47

Faites avec moi comme avec l'agressif et grossier (ce que je ne suis pas) : virez moi ! Plus j'abonde dans votre sens (présentement argumentation "hors sujet" des antivax), plus mes propos semblent vous contrarier... Détail concernant Servier : ce cupide vieillard a commercialisé un petit médicament destiné à vaguement aider à l'accompagnement du traitement de certains diabétiques, les médecins (et nutritionnistes auto-proclamés) l'ont très largement prescrit à des dames voulant conserver leurs maillots de bain d'une année l'autre ! Servier, seul coupable ?

Yves-André Samère 13/07/2017 23:16

Je ne crois pas avoir écrit que gagner de l’argent était illégitime. Mais enfin, les patrons de laboratoire en gagnent trop, et c’est indécent. Voir Servier.

DOMINIQUE 13/07/2017 19:04

Mais bien sûr ! J'ai deux cicatrices sur la cuisse gauche, suites d'un vaccin devenu inutile puisqu'il a réussi à éradiquer la variole. Et la polio ? Et la tuberculose ? Les antivax sont inconscients : en ne vaccinant pas leurs enfants, ils ouvrent la porte aux épidémies. Se vacciner c'est non seulement se protéger, mais protéger aussi les autres.

Yves-André Samère 14/07/2017 23:48

Ces crétins ignares rêvent de peupler les cimetières. Les Témoins de Jéhovah ne suffisaient sans doute pas.