Michel-Ange sur France 2

Publié le par Yves-André Samère

J’ai bien aimé, hier soir sur France 2, l’émission consacrée à Michel-Ange, car j’y ai appris certains détails que j’ignorais. Pas les œuvres de l’artiste, non, car j’en ai vu quelques-unes à Florence et à Rome, y compris la célèbre Chapelle Sixtine.

Mais je ne savais pas que Michelangelo Buonarotti était devenu très riche, tout en vivant comme un clochard, et qu’il subventionnait toute sa famille, tout en acquérant toutes les terres qui environnait son lieu de naissance. Et surtout, j’ignorais que ce peintre illustre... n’aimait pas peindre et qu’il se destinait à la sculpture. Mais le plus célèbre de ses employeurs, le pape Jules II, qui a succédé aux Borgia, ne regardait pas à la dépense. Ce qui n’a pas empêché que sa commande ultime, le propre tombeau de ce pontife, est restée inachevée, de sorte qu’il en reste surtout, dans une église, la statue géante de Moïse, affublée d’une curieuse paire de cornes. J’ai immédiatement fait le rapprochement avec Mozart, qui n’avait aucun goût pour son morceau le plus joué, le Requiem, auquel il ne travaillait que de temps en temps et qu’il a laissé inachevé !

Illustrer ce téléfilm n’a pas dû être simple, car, à ma connaissance, aucun film de cinéma n’a utilisé le personnage de Michel-Ange, pas plus que celui de Léonard de Vinci, qu’il jalousait et détestait. La production a donc fait tourner des séquences par des acteurs, et a commis une belle boulette : alors que le commentaire du début affirmait que l’artiste avait les cheveux crêpus, un nez cassé et qu’il était fort laid, on a fait jouer son personnage par un très beau jeune homme qui n’avait aucune de ces caractéristiques ! Et, plus tard, quand on le montre amoureux d’un jeune aristocrate présenté comme très beau, on a choisi pour ce rôle un acteur tout à fait quelconque.

On devrait obliger les recruteurs à lire les scénarios.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

cacciarella 18/07/2017 15:58

Après la vision de ce doc sur Michel-Ange ou celui vu il y a peu sur Léonardo da Vinci , je me pose des questions , y a t'il des raisons rationnelles qui font que , le fait d'être homosexuels les rendent supérieurs ? J e ne pense pas . Pourtant ... Il n'y a pas que des coiffeurs ou des couturiers ; quand on songe a quelqu'un comme Alan Turinc qui a décrypté Enigma ! Enfin , tout çà pour dire que des personnages comme le président tchénchéne , Ramzan Kadyrov veut tous les éliminer , joli pays ,,,charmant homme !

Yves-André Samère 18/07/2017 16:14

Soyons catégoriques : il n’y a aucun lien entre l’intelligence (ou la niaiserie) et les préférences en matière de sexe. On ne choisit pas d’être homosexuel, l’homosexualité ne fait de mal à personne, et il faut être un débile mental pour clamer que les gays veulent « détruire » la famille ou copuler avec des enfants.

Alan Turing, vu aujourd’hui comme génie incontesté, a inventé les ordinateurs, mais le pouvoir britannique de son époque l’a conduit au suicide. De même qu’il avait flanqué en prison Oscar Wilde.