Sans-abri, mais « connecté » !

Publié le par Yves-André Samère

En rentrant chez moi, j’ai vu un sans-abri, qui semble résider en permanence sur le trottoir (je n’ai pas vérifié qu’il y passe ses nuits). Or, adossé à un mur, il avait un smartphone plaqué sur l’oreille, et il était en grande conversation.

Cela prouve que la politique de Macron porte ses fruits : même les gens fauchés au point d’habiter sur le trottoir peuvent se payer ces gadgets coûteux. J’espère que mon sans-abri en profite pour surveiller son portefeuille boursier.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 30/08/2017 21:40

Vous voyez, je pense qu'un gosse de 20 ans trouverait très normal qu'il ait, même vivant dans la rue, un smartphone.
Je suppose qu'il est en liaison avec une association, car un autre problème se pose : comment le recharger ? Certaines associations offrent la recharge (une prise de courant autrement dit) des téléphones, en même temps qu'un petit déjeuner ou un café.

Yves-André Samère 31/08/2017 09:30

Supprimez le maire !

DOMINIQUE 31/08/2017 06:47

C'est vrai que je vis dans un endroit très reculé ! Le maire a supprimé tous les bancs publics...

Yves-André Samère 30/08/2017 23:01

Recharger un téléphone est très facile dans ce quartier : il y a des dizaines de prises électriques prévues pour cela au Forum des Halles. Elles sont posées sous les sièges publics.