« Engrenages », saison 6 (et dernière ?)

Publié le par Yves-André Samère

Hier, j’ai fini de visionner la saison 6 d’Engrenages, douze épisodes, alors que Canal Plus n’a encore diffusé que les quatre premiers. Et je suis un peu perplexe, car cette fin laisse la totalité des plus sympathiques personnages centraux dans une panade noire, et sans beaucoup de possibilités de remonter la pente. Je ne vous explique rien, pour éviter une émeute chez les partisans du sacro-saint On-ne-doit-pas-raconter-la-fin, et vous jugerez par vous-mêmes... dans un mois. Pour simplifier, l’atmosphère est très sombre, voire lugubre, et tout le monde trinque, y compris le téléspectateur, qui espérait une explication (qu’on ne lui donne pas, ou alors, bâclée) aux nombreux mystères de cette saison.

Disons, pour rester positif, que les scénaristes se sont surpassés. En revanche, la scénariste principale, Anne Landois, a décidé d’arrêter sa collaboration.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Ce n'est pas le "on ne dot pas raconter la fin" qui me chagrine, mais simplement, comme je l'ai dit dans un autre commentaire, que j'aime ne rien savoir de ce qui va se passer, pour préserver une certaine fraîcheur à ce qui est quand même basé sur le "mais ouhlala que va--t-il donc se passer ?".<br /> Je me relis : oui, en fait, c'est que je n'aime pas qu'on me raconte la fin !!!
Répondre