Remplaçons les enfants par des robots !

Publié le par Yves-André Samère

Vous vous souvenez peut-être de cette publicité qui passait à la télévision il y a quelques mois : on y voyait un homme qui faisait de la publicité pour les voitures électriques Renault, le modèle Zoé. Il était accompagné par un enfant vêtu de la même façon que lui, le genre costume-cravate très bourgeois, et qui, chaque fois que l’homme faisait une démonstration des capacités de la bagnole, opinait avec un très agaçant « C’est simple ! ». Ce sale gosse était horripilant, et on rêvait de l’envoyer chez Marc Dutroux.

Les concepteurs de cet écran de pub ont dû recevoir du courrier, car, au bout de quelques semaines, ils ont supprimé l’enfant. Hélas, seulement pour quelque temps, car ils l’ont récupéré et l’ont remis dans la scène, à la grande rage des gens de goût.

Puis la publicité a disparu.

Mais, depuis une semaine, elle est revenue, et là, divine surprise, l’enfant a été remplacé par... un robot de sa taille, mais qui ne parle pas. Ce qui constitue un énorme progrès. Certes, je ne pense pas qu’on ait fait fabriquer un vrai robot pour une pub, et les images de synthèse ne sont pas faites pour les chiens. Mais enfin, le progrès est très net : l’homme fait l’andouille, mais il est seul.

Au fait, ce type n’est pas un vrai vendeur de voitures, car rien n’est vrai dans les spots publicitaires. En réalité, c’est un comédien, assez connu, car il fait pas mal de téléfilms et paraît aussi dans quelques films de cinéma. Il s’appelle Nicolas Carpentier, et on a pu le voir hier soir sur France 3, dans le téléfilm La loi de Gloria.

Mais je me demande quelle sera la prochaine étape des génies de la publicité.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

Matheo Feray 16/09/2017 10:20

Je me suis renseigné et visiblement, ce n'est pas un descendant de Maritie et Gilbert.

Yves-André Samère 16/09/2017 10:34

C’est bien triste. Il aurait dû demander à être adopté.