La publicité la plus idiote du moment

Publié le par Yves-André Samère

Est-elle bête, cette publicité radiophonique en faveur de la détection de la DLMA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge) ! On comprend immédiatement que le zozo qui a écrit le texte de ce sketch n’a jamais connu cette maladie. Et qu’aucun ophtalmologue ne la lui a décrite.

Le skech met en scène deux personnages, un grand-père et son petit-fils. L’enfant croit encore que le seul moyen de prendre une photo consiste à utiliser un téléphone, et le grand-père lui fait une démonstration avec un véritable appareil photo : il ferme un œil, et applique l’autre sur le viseur. Il s’aperçoit alors qu’une tache se trouve au centre de sa vision. La bonne blague !

Pas besoin de faire tout ça pour s’apercevoir qu’on est touché : la tache noire surgit instantanément au moment où la maladie se déclare, elle se trouve pile au centre de la vision, là où se trouve la macula, qui est l’endroit le plus sensible de la rétine, et elle est à ce point envahissante qu’on ne voit plus qu’elle. C’est une torture, qui va demeurer au même stade durant des mois si vous avez de la chance – et avez un bon ophtalmologue –, ou perdurer toute votre vie si vous jouez de malheur, comme Liliane, une de mes amies. En plus, vous saurez alors ce qu’est une obsession, celle de regarder sur le côté pour tenter de la contourner, en vain.

Bref, dès cet instant, vous êtes borgne, en pire.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Il y a un médicament, le Lucentis, qui permet, si on détecte cette maladie assez tôt, c'est-à-dire dès l'apparition de la tache, de soigner efficacement cette horreur. Mon père a eu une injection d'ans l'oeil de ce produit, ce qui a sauvé sa vision pendant 10 ans. Du coup, il vouait une reconnaissance éperdue à son ophtalmologiste.
Répondre
D
Nous ne parlons sans doute pas de la même chose, puisque je parle en effet de la DMLA (dégradation maculaire liée à l'âge), qui peut être traitée efficacement.
Y
Je ne connais pas le Lucentis, mais la dégénérescence de la rétine ne résulte pas d’un accident. C’est une dégradation interne à l’organisme. Moi, j’ai eu ça, mais on appelait cette horreur « rétinite séreuse centrale », et j’ai dû suivre un traitement de six mois à la cortisone avant de constater les premiers résultats. Et l’âge n’était pas en cause !