Palmade dans « Quotidien »

Publié le par Yves-André Samère

Hier soir, Pierre Palmade était invité dans Quotidien, l’émission sur TMC. Naturellement, il a été interrogé sur ses pièces, et Barthès lui a demandé si quelqu’un les relisait au préalable. Palmade a répondu que c’était sa mère.

Il se trouve que je connais sa mère, et qu’elle fait beaucoup plus jeune que son fils, lequel approche de ses cinquante ans. J’ai rencontré madame Palmade aux réunions de copropriété de mon immeuble, parce qu’elle y représentait son rejeton. En effet, lui-même avait acheté l’appartement du rez-de-chaussée, le plus vaste de tout l’immeuble et qui avait été constitué par le précédent propriétaire en recouvrant la cour intérieure d’une verrière. Cet appartement n’avait donc aucune fenêtre, mais il comportait un sous-sol dont Palmade comptait faire une sorte de salle de répétition pour ses spectacles. Or les lieux ne lui plaisaient pas, et il avait engagé la nièce de Michel Drucker, qui se disait architecte d’intérieur, pour rénover l’ensemble. Hélas, le résultat ne lui a pas convenu, il a porté plainte, et n’a jamais occupé l’appartement. Je l’ai croisé un jour dans la rue, il sortait manifestement de l’immeuble, et j’ai su qu’il n’y a plus remis les pieds ! Rassurez-vous, il disposait déjà d’un appartement boulevard de Montmartre.

Comme disait Sacha Guitry : « Comme on a raison d’avoir beaucoup d’argent ! »

Palmade a depuis revendu ce logement à une agence immobilière, qui y a établi ses bureaux. Je vous raconterai un jour comment j’ai, sans le vouloir, massacré sa boîte aux lettres, et comment il ne l’a jamais su.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :