Résoudre le problème catalan

Publié le par Yves-André Samère

On me dit que Mariano Rajoy, qui fait Premier ministre à Madrid, aurait en ce moment quelques petits soucis avec les Catalans, lesquels se sentiraient un peu à l’étroit dans leur mère-patrie, l’Espagne. N’ont-ils pas été jusqu’à organiser chez eux un référendum proposant de se séparer de ladite mère-patrie et de voler désormais de leurs propres ailes ? Ils copient sur les Anglais, qui ont choisi de vivre dans la Petite-Bretagne, fatigués, eux, de voir que leurs voisins mangent des grenouilles et n’ont aucun goût pour le bœuf à la sauce de menthe. Mais passons, et prenons pitié de ce pauvre Rajoy, qui a déjà un nom à coucher dehors.

Voici donc ce que je lui propose. Naturellement, il doit avoir le pouvoir de changer quelques responsables, même en Catalogne. Et, par exemple, d’imposer à Barcelone un nouveau préfet de police et un nouveau maire. Or nous avons chez nous deux personnages ayant déjà exercé cette fonction, et qui ont en plus cet avantage d’être tous deux d’origine catalane.

Offrons donc au señor Rajoy de lui prêter, voire de lui donner, en échange de la recette de la paella (j’adore ça), Manuel Valls et Anne Hidalgo. Le premier serait nommé préfet de police à Barcelone, et la seconde deviendrait bien entendu le maire de cette ville. Ils ont fait chez nous de telles merveilles que les Catalans doivent en saliver d’envie. Et après deux mois d’activité barcelonaise, la Catalogne serait dans un tel état, que les Barcelonais supplieraient le gouvernement de Madrid de conserver leur province au sein de l’Espagne.

Je ne vois pas comment cette recette échouerait. Olé !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J
Excellent !
Mais on me dit qu'Anne Hidalgo serait née dans la province de Cadiz !... :)
Répondre
Y
Confirmé. Merci.