Rossinante sacrifiée par un salaud

Publié le par Yves-André Samère

Terry Gilliam est un réalisateur de films, qui a aussi fait partie du groupe de comiques britanniques Monty Python. Je le considère comme un mauvais réalisateur, car, amateur de comédies, il n’a jamais compris que ce genre cinématographique ne devait pas faire dans la longueur, or ses films sont beaucoup trop longs. En réalité, il s’intéresse surtout à leur aspect visuel, et, lorsqu’il participait aux productions Monty Python Flying Circus, il faisait principalement les transitions en dessins animés, et ne jouait quasiment jamais.

Il avait voulu réaliser un film sur Don Quichotte, d’après Cervantes, et avait engagé Jean Rochefort pour en être l’interprète. Mais le film a collectionné les incidents, et Rochefort, trop malade, a dû abandonner au bout de quelques jours, si bien que le film ne s’est pas fait, alors que le tournage avait commencé. On a su ce matin, sur France Inter et par la voix de Patricia Martin, que Rochefort jugeait que le film aurait été mauvais, et qu’il n’avait aucune sympathie pour Gilliam. Or Gilliam était aussi un salaud, et, voulant faire figurer à l’écran la monture de Don Quichotte, une jument très maigre et caricaturale nommée Rossinante, il avait décidé de ne pas nourrir l’animal choisi, et l’avait privé de nourriture durant... quarante jours ! La pauvre bête est morte de faim au lendemain du départ de Rochefort. On peut supposer que le grand acteur, qui aimait les chevaux, n’a pas apprécié le traitement infligé à sa monture.

On assure que Gilliam voulait renouveler sa tentative de tourner Don Quichotte, avec d’autres acteurs. Souhaitons que le projet capote très vite, et qu’un nouveau navet nous soit épargné ! Et une nouvelle ignominie aux dépens d’un malheureux animal.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :