« Antisémitisme » ? Erreur sur le terme !

Publié le par Yves-André Samère

Parce que, à Bagneux, la tombe d’Ilan Halimi, tué à 24 ans par de sanglants cinglés pour le seul crime d’être juif, a encore été profanée, on ne cesse d’écrire et de dire dans les médias que c’est de l’antisémitisme. Décidément, le souci d’employer le mot exact échappe à la quasi-totalité de la population.

L’antisémitisme, c’est la haine des Sémites. Et les Sémites, ce sont les membres d’un groupe ethnique et linguistique, censés descendre d’un personnage mythique, Sem, l’un des trois fils de Moïse selon la légende. Ils sont tous originaires du Proche-Orient, se caractérisent par le fait de parler des langues sémitiques, et les Juifs ne représentent qu’une partie de ce groupe. Il est dès lors évident que les Arabes en font partie !

Le seul mot correct pour nommer la haine des Juifs n’est donc pas antisémitisme, mais antijudaïsme. C’est pourtant simple à comprendre (et à retenir), et, apparemment, cela dépasse les facultés intellectuelles du Français de base. Mais ce genre de confusion est commis également par les arabo-musulmans qui s’obstinent à désigner les chrétiens par le terme roumi, dérivé de Rome, comme si tous les chrétiens vénéraient le pape.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
C'est pas un problème pour les français qui détestent tout ,à peu près , tout le monde vu qu'ils dans le plus beau pays du monde où il y a Paris la plus belle ville du monde là où est la plus belle avenue du monde ! Les roumi c'est comme les yankees pour les amérindiens ; même simplification .
Répondre
Y
C’est un problème pour les gens comme moi, qui accordent une grande importance au sens des mots. Je sais, ça disparaît peu à peu...