Noël, une fête « religieuse » ?

Publié le par Yves-André Samère

Selon moi, la question la plus bête qui se pose en ce moment (du moins dans les radio-télés) est celle-ci : « Comment préférez-vous dire, “fêtes de Noël”, ou, à la manière laïque, “fêtes de fin d’année” ? ». Ce qui sous-entend évidemment que Noël serait une fête religieuse.

Alors, répétons que la Bible, qui est le livre « sacré » des chrétiens, ne fait aucune allusion à Noël, ne cite jamais ce terme, et que tout le folklore touchant à la naissance supposée de Jésus dans une étable à Bethléhem ne se fonde que sur deux évangiles, ceux de Luc et de Mathieu... qui ne citent aucune date ! Or tout a été contesté par les historiens, y compris cette sotte histoire de recensement obligeant les Juifs à se faire recenser dans leur localité de naissance.

Bref, si les prêtres catholiques en font des tonnes à l’occasion du 25 décembre, tout en sachant pertinemment que Jésus n’est pas né à cette date, c’est uniquement parce que le public réclame ce genre de spectacle. Mais eux savent bien que tout est faux dans cette histoire.

Et puis, quel rapport entre Jésus, d’une part, et le foie gras, la dinde « de Noël », le champagne et les huîtres d’autre part ? Strict sensu, Noël en tant que fête est aussi justifié qu’Halloween.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

M
Hélas, on a déjà grillé décembre 2012...
Répondre
Y
Courage. Il y aura d’autres hurluberlus qui trouveront autre chose.
D
En fait, cette fête est bien plus ancienne que le catholicisme, elle célèbre à l'origine le basculement du jour, où il recommence à être plus important que la nuit, autrement dit la promesse du retour de la lumière. Cette fête païenne a été récupérée par les catholiques.
Dans les pays scandinaves, il y a la "sainte lucie" (lux, lucis : lumière) qui célèbre plus explicitement cette vieille coutume.
Répondre
Y
Du très vieux, et même d’époque, étant donné que tout ce qui concernait la naissance de Jésus était une copie conforme du culte de Mithra, antérieur au christianisme d’environ quinze siècles. Et de ça, le pape ne se vante pas.
D
Oui, ou comment faire du neuf avec du vieux.
Y
Les catholiques ont beaucoup « récupéré »...
M
Oui...De toute façon, si ça les amuse de s'en mettre plein la figure (pour rester correct) et se gaver d'hypocrisies, il faut les laisser. Ça n'empêche pas le monde d'aller mal.
Répondre
Y
Heureusement, la fin du monde approche !