Soyez festifs, nom d’un chien !

Publié le par Yves-André Samère

Je crois que, dans les dix jours qui viennent, je giflerais avec délectation tout individu qui prononcerait le mot festif. Parce que ce mot-là, vous allez l’entendre, et des centaines de fois.

Je sais que Philippe Muray avait écrit une page là-dessus, car il ne supportait plus la tournure d’esprit consistant à rabâcher que rien n’était plus important, dans la vie d’un homme, que le sens de la fête. Cette lubie avait pris racine au début du premier septennat de Mitterrand, quand on avait jugé bon d’enfoncer dans la tête des Français que, PUISQUE ils avaient élu un homme de gauche (disons, qui se prétendait de gauche), il fallait s’en réjouir sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et le faire savoir. Dans la foulée, Jack Lang, ce bon domestique, avait inventé la fête de la musique, que nous subissons encore chaque année, en juin. Quel dommage que Lang confondait la musique et le rap, ou ce qu’on subit dans les « rave parties » (techno, house et autres vocables dépourvus de sens) !

Bref, entre Noël et le Nouvel An, vous avez l’obligation de faire la fête, et d’aimer ça. Qu’on se le dise !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

M
Eh bien oui figurez-vous ! Je me suis intéressé au sujet et il se trouve que les anti - Noël sont plus nombreux qu'on ne le pense ! Évidemment, ils tentent de le dissimuler en se gavant de buche et en imitant le sourire de tata Jacqueline...
Répondre
Y
De mon côté, je ne dissimule jamais ce que je pense. Peu importe ce que les autres en diront.
M
Exactement. Gare à celui qui fait la tronche ou qui veut rester tranquille. Il passe immédiatement pour un rabat-joie associal. La société de consommation triomphe. Les niaiseries d'usage jubilent. Les gens sont heureux. C'est une torture pour moi de voir ça...
Répondre
Y
Zut, je vais passer pour un rabat-joie ! Ça m’angoisse atrocement. Pourvu que la foule de ceux qui font la fête ne me lapide pas !

(Ne te torture pas, Mathéo, nous devons être deux ou trois dans le même cas)