Un ministre bientôt ridicule

Publié le par Yves-André Samère

Jean-Michel Blanquer, qui fait ministre de l’Éducation nationale – peut-être pas pour longtemps, car il vient de se lancer dans une entreprise périlleuse –, n’est pas le plus bête de tous ceux qui ont occupé ce poste. Or voici ce qui arrive quand on veut réaliser un souhait du président de la République : Macron avait promis qu’il ferait interdire les téléphones mobiles dans les écoles et les collèges-lycées. Bonne idée, car les élèves ne fichent plus rien en classe depuis qu’on leur a fourni (honte aux parents) ce gadget leur permettant de s’évader sans même quitter leur place. Or, que faire si un potache sort son mobile et commence à téléphoner, prendre des photos ou envoyer des messages tous azimuts ? Réponse : rien ! Le personnel, enseignant ou surveillant, n’a pas le droit de fouiller les affaires du délinquant, encore moins de confisquer l’objet du délit. Et donc, le potache peut faire ce qu’il veut, même un pied de nez à tout représentant de l’Autorité – évidemment fasciste.

La solution, puisque la loi interdit toute méthode de coercition, même justifiée, consisterait peut-être à modifier cette loi idiote. Seulement voilà, en France, ça ne marche que dans un seul sens : une loi idiote peut naître, mais elle ne peut pas mourir, cela ferait trop de peine à ceux qui l’ont votée.

Donc le ministre a beau être de bonne volonté, il sera ridicule malgré lui.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

G
La possession est une chose, mais l'utilisation au sein du collège?
Répondre
Y
Quand on possède un téléphone, ça ne peut être que pour une raison : on a l’intention de s’en servir. La marge entre les deux est bien mince !
M
Inutile. Ils trouveront toujours un moyen de contourner l'obstacle. Dans notre lycée, on est prié de se démunir de nos portables avant chaque cours. Pour cela, très simple, on le glisse dans une petite boîte conçue à cet effet. L'avantage, c'est que celui qui se précipite vers sa place sans y passer est immédiatement repéré.
Répondre
D
Je dis peut-être une bêtise (ce ne serait pas la première), mais les lois sur la sécurité n'ont-elles pas évolué, et permis ce genre de perquisition ?<br /> En tout cas, cette interdiction de téléphone à l'école serait vraiment la bienvenue. Ne serait-ce que pour apprendre aux gamins qu'on ne meurt pas si on est séparé de son téléphone pendant quelques heures.<br /> Le pauvre ministre va se faire lyncher, car non seulement il veut interdire les téléphones à l'école, mais aussi instaurer une dictée par jour. Autrement dit, le retour au moyen-âge !
Répondre
D
Oh, je pensais à la fouille des sacs. La fouille au corps, en effet, à mon avis est toujours sous la responsabilité d'un policier.<br /> Au fait, le brouillage est-il efficace ?
Y
Apparemment, pour fouiller un individu, il faut être officier de police. Un professeur ou un surveillant ne peut pas.