Voir « Star wars » ? Et puis quoi, encore ?

Publié le par Yves-André Samère

La dernière mouture de Star wars est sortie hier à Paris, et je n’ai jamais vu de files d’attente aussi insensées. Il est tout à fait certain que je ne suis pas près d’y prendre place, pour, au bout du compte, m’endormir au premier tiers du film, car ces histoires sont aussi ennuyeuses qu’une allocution du Premier ministre sur ses projets visant à saper la gauche française. Les passionnés de ce type de film sont assez sots pour aller s’installer la veille devant le cinéma qui va le projeter, et dormir sur le trottoir en attendant que la salle ouvre ses portes. Et puis, j’ai entendu l’un d’eux dire à la radio qu’il avait fait ça pour voir le film au Grand Rex. Le Grand Rex, où l’on ne passe que des films doublés en français ! Il est brillant, le cinéphile...

À ce propos, la semaine dernière, on a organisé dans cette salle, où je n’ai pas mis les pieds depuis l’année 2000, un pastiche de procès, avec de vrais avocats et quelques étudiants en droit. Mais le procès de qui ? Tenez-vous bien : de « Dark Vador », comme disent les Français, qui n’ont jamais assimilé que le méchant de cette saga s’appelle en fait Darth Vader, mais les distributeurs français ont dû craindre que le mot Darth soit imprononçable (il n’a du reste aucune signification particulière), alors que Dark, tout le monde connaît ! La preuve, Batman est sunommé « The dark knight »... Et le verdict, vous demandez-vous ? Eh bien, le méchant père de Luke Skywalker a été acquitté !

Marrant, ce type de procès a été organisé plusieurs fois, et je me souviens d’avoir vu à la télévision celui de Louis XVI, qui avait été enregistré, et lui aussi avait été acquitté, comme tous les autres accusés. Il n’y a qu’à la télé qu’on acquitte autant de gens. Trois de ces avocats ont été invités par Yann Barthès dans Quotidien, et il les a cuisinés, ne ratant pas la question impossible à éviter : auriez-vous défendu n’importe qui, et quel accusé auriez-vous refusé de défendre ? Seul Hervé Témime ne s’est pas dégonflé, et a dit qu’il aurait refusé de défendre Dieudonné, mais n’a pas dit pour quelle raison. Mais j’avais deviné, et d’ailleurs il l’a confirmé à la fin de l’émission, quoique à mots couverts, en disant que c’eût été pour « des raisons d’ordre familial ». Traduction : Témime est juif, et il n’y a pas plus antijuif que Dieudonné. On comprend le cher maître...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :