« Entreprenariat » ? Mais non !

Publié le par Yves-André Samère

Le valet... pardon : le « chargé de communication » de Marlène Schiappa, laquelle s’occupe au gouvernement de la situation des femmes, a été montré à la télévision, écartant d’un geste un journaliste qui tentait de poser à sa patronne une question toute simple sur les démêlés de Nicolas Hulot avec la petite-fille de Mitterrand (c’est la fille de Gilbert, le député de Libourne).

Il a justifié cette entrave à la liberté d’expression en ces termes : « Nous ne sommes pas ici pour parler de ça, mais pour parler de l’entreprenariat ».

Ce zigoto, dont le métier est de trouver des arguments pour justifier les actions ministérielles, devrait peut-être prendre quelques cours de français (je suis à sa disposition, et pour une somme modique). En effet, le terme entrepreNAriat n’existe pas ! Comme bien des ignares, il a construit mentalement le mot en pensant à partenariat (venu de partenaire), ou à salariat (venu de salaire), ou à prolétariat (venu de prolétaire). Or entrepreNAriat ne peut pas dériver du mot entrepreNEUr, c’est entrepreNEUriat qui serait correct.

On devrait renvoyer à l’école les bavards qu’on paye très cher pour éviter à leurs ministres de dire des sottises.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :