Le français sur France Inter

Publié le par Yves-André Samère

France Inter accueille de drôles de zigotos dans sa célèbre Matinale. Ce matin, Fabienne Klein Donati, qui fait procureur au tribunal de grande instance de Bobigny, est l’invitée de Nicolas Demorand, et elle est atteinte d’une maladie grave, puisqu’elle case le mot « Voilà ! » toutes les dix secondes dans ses interventions. Le ministère de la Justice ne devrait-il pas exiger que ses magistrats parlent un français correct ? Je pose la question. Puis lui succède le chargé de la revue de presse, le pénible Claude Asklovitch, chroniqueur tous terrains, qui, ayant besoin d’employer le mot magnat dans son speech, ignore – et c’est une faute professionelle – que ce mot ne se prononce pas « mania », mais « mague na ».

C’est étrange, au temps de Molière, même les humbles domestiques parlaient un meilleur français.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :