Morel et moi, sur la même longueur d’onde

Publié le par Yves-André Samère

Ce matin, je baignais dans la joie, car la preuve a quasiment été faite que François Morel s’inspire de mes petits écrits pour rédiger sa chronique hebdomadaire. En effet, il y a peu, j’ai raillé (méchamment, comme toujours) cette pauvre Françoise Nyssen, qui ne sait pas s’exprimer devant un micro sans accumuler une quinzaine de fois le verbe réfléchir – elle veut peut-être prouver qu’elle possède un cerveau.

Or, ce matin donc, Morel a repris exactement mon propos.

On peut vérifier tout cela en lisant ma notule et en écoutant le cher Morel, dont la chronique se trouve ICI.

Naturellement, je ne prétends pas avoir le talent de Morel ; encore moins, qu’il me plagie, puisqu’il ignore mon existence. Mais vous me connaissez, je me contente de peu !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :