Trois ans ? Direction l’école maternelle !

Publié le par Yves-André Samère

Macron, qui sait tout, a décidé sans consulter qui que ce soit que, désormais et par sa seule volonté, l’école maternelle sera obligatoire pour tous les enfants à partir de trois ans. Celle-là, je la voyais venir à des kilomètres, car cela cadre bien avec sa manie de tout réglementer selon son bon plaisir. Jupiter, quoi ! Mieux que Louis XIV et Napoléon...

Les écoles maternelles, je connais assez peu, car je n’y suis jamais allé. Pour deux raisons. D’abord, il n’existait aucune école maternelle dans la petite ville où je vivais. Ensuite, parce que je m’y serais ennuyé comme un rat mort si on m’y avait collé. L’école publique, je l’ai fréquentée à partir du cours préparatoire, où je suis entré à l’âge de cinq ans et cinq mois, parce que cela urgeait, puisque sachant déjà lire. Comme quoi, si on est un peu futé, on n’a pas vraiment besoin d’une institutrice pour apprendre l’alphabet et le moyen de s’en servir. J’ai cru comprendre qu’à l’école maternelle, on n’apprend pas vraiment à lire ! Y règnent ces fameuses activités d’éveil très gnangnan qui fabriquent des générations de gosses bien dressés.

Ouf !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

G
J'ai un excellent souvenir de la maternelle: une incarcération dans une cellule de la police judiciaire, un trou sans lumière. Puis à la sortie, la traversée de la ville un écriteau pendu au cou disant d'où je sortais. Je n'étais pas responsable de ce qu'on me reprochait. mais la pédagogie à cette époque était très primitive...
Répondre
Y
C’est arrivé à Alfred Hitchcock. En tout cas, c’est ce qu’il racontait sans arrêt : pour une petite bêtise à l’âge de six ans, son père l’avait envoyé au commissariat, porteur d’une lettre à lui remettre. Il y avait écrit d’incarcérer son fils quelques minutes dans une cellule, ce que le commissaire a fait. Résultat, Hitch a eu peur de la police durant toute sa vie.

Comme quoi, toutes les formes d’autorité sont des « bénédictions » ! 
D
Pas d'école maternelle pour moi non plus. Je refusais d'y aller. Les instituteurs n'étaient pas chauds pour récupérer une petite fille rouge, bavante et hurlant à pleins poumons. Et pourtant, je ne vous connaissais pas encore...
Répondre
Y
Vous aviez donc des facultés de prescience, que je ne possédais pas.