Font, Val et... Léotard

Publié le par Yves-André Samère

Hier, c’était une véritable hécatombe : quatre célébrités sont mortes. Évidemment, il y a eu Jacques Higelin, dont j’ai déjà parlé. Mais il y a eu aussi Véronique Colucci, veuve séparée de feu Coluche, et qui s’occupait encore des Restos du cœur qu’il avait imaginés. Puis le réalisateur japonais Isao Takahata, dont je n’ai jamais vu les films, et dont tout le monde a écorché le prénom, qui ne se prononce pas « izao » mais « Issao » – puisque, au Japon, le S entre deux voyelles reste un S, et pas un Z.

Enfin il y a eu Patrick Font, un cas plus intéressant. En effet, il avait débuté comme chanteur, en duo avec Philippe Val, sur un mode très satirique. Puis, quand il a eu des ennuis judiciaires (quatre ans de prison pour des attouchements commis dans l’école pour filles qu’il avait créée, ce qui lui a valu de perdre toute possibilité de travailler une fois rendu à la liberté, alors qu’il était devenu humoriste pour Laurent Ruquier dans Rien à cirer – Ruquier a ouvert son carnet de chèques, mais ne l’a pas réengagé), cette belle âme de Val a prétendu, contre toute évidence, qu’il le connaissait à peine et ne l’avait jamais rencontré en dehors de la scène. Il est vrai qu’entretemps, Val était devenu... directeur de France Inter ! Font n’était donc plus fréquentable.

Il y a des gens comme ça, loyaux et tout...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

B
Petites précisions... Quand Philippe Val a prétendu à peine connaître Patrick Font, vague collègue de travail, il était encore directeur de Charlie hebdo ; Patrick Font est bel et bien remonté sur scène (théâtre des deux ânes), il a sans doute fini retraité (à 77 ans) plutôt que chômeur !
En français le s entre deux voyelles se prononce z ; écrire du japonais en caractère latin est une convention, une simple convention sinon le japonais s'écrit... en japonais (et peut-être éventuellement en chinois ?... kanji vs katakana) et je ne crois pas qu'il y ait de S !... Je vous avais fait la même remarque quand vous disiez " en arabe le kh se prononce r ", à ceci près que l'arabe s'écrit... en arabe ! Mao tsé toung ou Mao Zedong ? Tewfik ou Toufik ? Quelle importance ? Qu'on écorche son nom, Takahata Isao (je n'écris pas à l'international mais à la japonaise : patronyme d'abord, prénom ensuite) s'en moque un peu aujourd'hui, non ?
Répondre
Y
Je me souviens que Patrick Font avait trouvé du travail dans une petite salle (de la rue Sainte-Anne, je crois), mais il ne passait qu’un soir par semaine, et ça n’a pas duré. Retraité ? Est-ce qu’il était en situation, sortant de prison, d’avoir une retraite ?

Votre développement sur l’écriture des caractères dans telle ou telle langue est très obscur, et je n’y comprends rien. Précisons tout de même que j’ai étudié l’arabe à l’école, donc je sais un peu de quoi je parle, sans couper les cheveux en quatre, notamment sur le fait qu’un mort se fiche de la manière dont on prononce son nom ! Quant aux vivants, Asghar Farhadi ne doit pas beaucoup aimer qu’on le prénomme Asgare (Saint-Lazare ?). Il y a des dizaines d’années qu’on rencontre des porteurs de noms arabes en France, et il n’y a aucune excuse à massacrer sans cesse leurs noms et prénoms.
D
Ruquier, avant de quitter Inter, avait fait un best of de ses émissions, et avait passé un sketch de Patrick Font, en soulignant qu'il le faisait malgré les réticences de la direction, car Font avait grandement contribué au succès de son émission.
Je me souviens de ce sketch : une histoire de poulets (la volaille, pas les policiers) et de torero avec une aiguille à tricoter. Un grand moment.
Répondre
Y
Il était très drôle, Patrick Font. Hélas, il a fini chômeur.