Les prononciations grotesques

Publié le par Yves-André Samère

Un minuscule évènement m’a fait plaisir, ce soir. Il s’agissait d’une lettre envoyée à Jérôme Garcin, qui pilote sur France Inter Le masque et la plume. Et cet auditeur se disait agacé par la prononciation, entendue cent fois sur cent, du nom de Jane Austen – un écrivain que j’apprécie beaucoup. En effet, la totalité des zozos qui parlent d’elle croient qu’on doit prononcer « Jane Austine ». Il faut ne rien connaître à la langue anglaise pour commettre une erreur aussi grotesque, et cette manie m’agace depuis pas mal d’années.

Cet auditeur fait donc observer très justement que ce nom doit être prononcé « Austenne ». C’est un peu la même chose avec le nom du prétendu assassin de Kennedy, que TOUT LE MONDE prononce « Osvalde », alors qu’on doit dire « As-ouaulde ». Ou le nom de Spielberg, que neuf brêles sur dix s’obstinent à germaniser en disant « Chpilbergue ».

Je ne conclurai pas, ce serait désobligeant pour la majorité.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 27/08/2018 11:13

C'est évident qu'un nom de voiture ne va pas trop à Jane Austen !

Yves-André Samère 27/08/2018 11:26

Ceux qui écorchent son nom doivent connaître davantage les voitures que les livres.