Contre-nature ?!

Publié le par Yves-André Samère

Énorme progrès en Inde annoncé aujourd’hui : la Cour Suprême a dépénalisé l’homosexualité. L’Inde rejoint ainsi l’immense communauté des pays qui ont mis fin à une lubie incroyable, celle des pays qui ont érigé en dogme la croyance qu’être homosexuel était « contre-nature ».

Sic.

Plusieurs fois, ici, j’ai dit ce que je pensais de cette imbécillité qu’est le culte de la « nature », culte qui n’a jamais été défini. Je me fais donc un plaisir de réécrire le raisonnement que je me tiens depuis presque toujours. Ma première intervention est ICI, elle date de onze ans. Et je me fais un devoir de reprendre mes arguments, que voici, résumés sommairement :

1. La Nature a-t-elle une volonté ?

2. Si la Nature a une volonté, qui peut se vanter de la connaître, cette volonté ?

3. À supposer que cette volonté existe, pourquoi devrait-on la respecter ?

4. Tout ce que fait la Nature est-il bon ?

C’est simple, compréhensible par tous. Je n’ai rien à ajouter à cette notion de « contre-nature ».

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J
On met, en effet, tout ce qu'on veut sous ce mot. Spinoza et Sade personnalisaient quelque peu la nature; Aujourd'hui, il faut distinguer différents domaines de la nature. Les lois physiques, (pas les lois de la physique) toujours valables partout dans l'univers, sont différentes des organismes vivants;
Volonté n'est plus un mot approprié.
Certaines lois peuvent être connues, d'autres, moins
On ne peut pas changer les lois physiques, mais on peut intervenir sur le vivant. Or, ce n'est pas toujours une bonne idée (manipulations génétiques).
La nature, disait Théodore Monod, n'est ni morale, ni immorale, elle est amorale. En tant qu'êtres moraux, on peut vouloir la changer si on le peut.
Plutôt que de porter des jugements sur la supposée nature, il vaut mieux en effet, savoir si on a affaire à une réalité intangible ou pas. On peut aller contre la réalité, mais les conséquences seront ce qu'elles seront. (par exemple : rapports sexuels consanguins)
Répondre
Y
Je suis évidemment d’accord. Il faudrait peut-être parler tranquillement des OGM...
D
J'aimerais tellement qu'une loi puisse changer les mentalités ! Mais ne rêvons pas : deux-trois générations avant que l'on vienne à bout de ce "contre-nature"... et je suis optimiste.
Répondre
Y
Sachant qu’en France, on vote des lois mais on ne les applique pas, ce n’est pas demain qu’on verra un changement de mentalité. Ce pays est incorrigible.