Macron, immensément modeste

Publié le par Yves-André Samère

Cela vous dirait, de connaître un détail qui rende pleinement hommage à la modestie de Macro ? Oui ? Bon.

J’ai vu cette semaine un film français, Le poulain, qui raconte une campagne électorale fictive pour la présidentielle de 2022. Il se trouve que le principal adversaire de la présidente de la République est un sale type, lequel, venu en deuxième ou troisième position la veille du premier tour, décide de se rallier à celle qu’il entendait combattre, et veut lui faire savoir qu’il retournera sa veste si elle lui promet le poste de Premier ministre.

C’est donc son envoyé qui est choisi pour apporter à l’Élysée cette offre de retournement de veste. Ce personnage se rend alors au palais présidentiel afin de négocier. Et j’ai été étonné de constater que les scènes se déroulant dans ledit palais semblaient à ce point conformes à la réalité des décors. Que nous avons tous vus à telle ou telle occasion.

Eh bien, on a su que l’autorisation de tourner ces scènes dans le véritable palais de l’Élysée – et aussi dans la cour d’honneur – avait été accordée. Mieux, on peut voir une salle qu’on n’a jamais vue nulle part, celle ou figurent tous les portraits sur toile des anciens présidents de la République. Or nous avons appris que Macron, en s’y installant, avait fait décrocher tous ces tableaux, dont plus aucun n’est visible à présent !

Il est vrai qu’aucun de ces minables prédécesseurs n’égale son intelligence...

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :