Manque d’imagination ?

Publié le par Yves-André Samère

Je ne compte plus les œuvres produites par des artistes et dont le titre se réduit au nom du personnage principal, ce qui laisse rêveur : tous ces gens de talent, voire de génie, n’ont-ils – ou n’avaient-ils – donc aucune imagination ? Pourquoi s’ingénier à décevoir le public qui les suit ? Voyez plutôt :

- Shakespeare : Hamlet, Macbeth, Coriolan, Jules César, Timon d’Athènes, Titus Andronicus, Richard II, Richard III, Henry IV, Henry V, Henry VI

- Molière : Tartuffe, Amphitryon, George Dandin, Monsieur de Pourceaugnac, Dom Juan, Psyché

- Marivaux : Annibal, Félicie

- Courteline : Boubouroche, Monsieur Badin

- Victor Hugo : Bug-Jargal, Han d’Islande, Claude Gueux, Ruy Blas, Lucrèce Borgia, Marie Tudor, Marion Delorme, Hernani

- Racine : Alexandre le Grand, Andromaque, Britannicus, Bérénice, Bajazet, Mithridate, Iphigénie, Phèdre, Esther, Athalie

- Cocteau : Antigone, Orphée, Bacchus

- Montherlant : Moustique, Pasiphaé, Malatesta

- Corneille : Médée, Le Cid, Horace, Polyeucte, Rodogune, Théodore, Héraclius, Andromède, Nicomède, Œdipe, Othon, Attila, Suréna

- Orson Welles : Citizen Kane, Othello, Macbeth

- Jean Renoir : Nana, Madame Bovary

- Chabrol : Ophélia, Landru, Violette Nozière, Madame Bovary, Betty, Bellamy

- Jacques Demy : Lola, Peau d’Âne, Lady Oscar

Je n’ai cité que des grands noms, connus de tous, naturellement. Ne perdons pas notre temps avec le menu fretin.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

J
Pour le cinéma, il nous faudrait un nouvel Audiard. Rares sont ceux qui ont pu donner comme genre de titre à un film : "Il ne faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages;" ...Sans oublier "elle fume pas, elle boit pas etc
En fait, il faudrait un concentré de Foresti, de Gardin etc et de Guitry à la mode 21e siècle pour espérer des dialogues et analyses vraiment décapants pour notre époque.
Répondre
Y
Mon article ne visait que les titres sans imagination, pas les dialogues. De toute façon, je déteste Audiard. Il a inventé une façon de s’exprimer qui n’a rien à voir avec le véritable argot – ce qui trompe tous ceux qui croient connaître l’argot. C’est du charlatanisme. Le comparer à Guitry est une idée qui ne me viendrait jamais. Je préfère de loin Rohmer ou Emmanuel Mouret, dont le dernier film est sorti ce matin.