Cesser d’être musulman

Publié le par Yves-André Samère

Remarquable billet publié avant-hier sur le site de Marianne.fr. L’auteur est un musulman d’origine algérienne, et il descend en flammes les islamistes, ne craignant pas de préciser : « J’ai cessé d’être musulman ». On souhaiterait voir beaucoup d’ex-musulmans dans son genre, capable de s’asseoir sur le Coran et de le proclamer à haute voix.

Lisez ce texte, il donne de l’espoir à tous ceux qui se sont fait duper par la religion et ses thuriféraires. Au nombre desquels je place le pape, et sans la moindre hésitation : ce type, qui place l’avortement au même niveau que les tueurs à gages, a bénéficié du même principe qu’Obama et de la surprise accompagnant son élection. Un pape intelligent et humaniste ? Mais on n’a pas vu ça depuis Jean XXIII (oublions tous ses successeurs) !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

C
Amin Maalouf, pour faire connaissance, je suis tenté par "Les croisades vues par les arabes " Mais si vous avez un conseil , je prends !
Répondre
Y
Oui, je conseille très fortement “Un fauteuil sur la Seine”, que j’ai lu pendant mon hospitalisation l‘année dernière. C’est une revue qui raconte l’histoire de tous les académiciens qui ont précédé Maalouf dans le même fauteuil, depuis la création de l’Académie française. Passionnant !
M
Vous n'aimiez pas Jean-Paul II ?
Répondre
Y
Je l’avais en horreur. Il était très à droite, et a canonisé des centaines de religieux eux aussi à droite. En plus, il était très copain avec cette vipère de « mère » Teresa.
C
Ils sont rares à s'exprimer ainsi ; il a çà en commun ave Boualem Sansal dont je suis en train de lire l2084" , après avoir lu et apprécié "l'impossible paix en méditerrannée conjointement écrit avec Boris Cyrulnik .
Répondre
Y
C’est surtout rarissime en pays arabo-musulman, des endroits où se dire incroyant vous met au ban de la société.

J’ai lu “2084”, qui m’a profondément ennuyé. Je préfère de loin un auteur comme Amin Maalouf (qui est à l’Académie française).
D
Peut-être (et sans doute) connaissez-vous ceci?

https://youtu.be/JDvdBqaGX30

https://youtu.be/gz6kRbLuU9Y
Répondre
Y
Je ne connaissais pas. Merci, je vais examiner ça.
J
Pas de raison. Le pouvoir des juges : la cour de justice de l'ONU s'apprêterait à condamner la France pour sa loi contre la burqa. Ce serait discriminatoire.
Répondre
Y
Cette loi est sans doute plus sophistiquée que ça.
D
Entièrement d'accord pour Jean XXIII, le dernier pape digne de ce nom.
Je me disais, ayant entendu le pape François, que s'il avait été enceint alors qu'il postulait au poste d'évêque, peut-être que là, l'avortement aurait eu un autre sens pour lui... absurde ? Pas tant que ça. Car "on" se met à la place des autres, mais pas à celle des femmes. Trop vulgaire.
Répondre
Y
Un homme qui se mettrait à la place d’une femme, je ne crois pas que cela se soit produit, quelle que soit l’époque. Ah, si la fameuse « papesse Jeanne » avait existé...