Embrassez qui vous voudrez (mais pas moi !)

Publié le par Yves-André Samère

Quelle est donc cette lubie, chez Macron, d’embrasser sur la joue tous les politiques étrangers qu’il rencontre au hasard de ses balades hygiéniques ? Il ne se contente plus de faire la bise à Angela Merkel (en dépit de son côté Margaret Rutherford), il embrasse tous les hommes, comme dans les pays arabes ou chez les Russes.

J’ai fait un effort pour tenter d’imaginer De Gaulle en train d’embrasser Adenauer ou Churchill, mais non, rien à faire, mon instinct a pris le dessus, et a refusé de visualiser la scène. Seule conclusion possible : nous avons changé d’époque, et nous sommes désormais des figurants dans Retour vers le futur.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

D
Mais il paraît qu'il est plus hygiénique d'embrasser que de serrer la main. Je ne parle pas, dans ce cas-là, de "rouler une pelle", bien sûr.
Tant pis, je préfère risquer ma vie que d'embrasser !
Répondre
Y
Moi aussi ! Et puis, on peut toujours se laver les mains.
J
Mais voyons, c'est pour les nigauds que nous sommes : ils nous jouent (sans chanter heureusement)la mélodie du bonheur. Il n'y a plus qu'à s'attendrir. On s'aime, on vous aime, ils vous aiment, nous les aimons. Beurk !
Répondre
Y
“La mélodie du bonheur”, je la préfère quand c’est filmé par Robert Wise, avec Julie Andrews.