Islandais ou arabo-musulman ?

Publié le par Yves-André Samère

Et si l’on délirait un peu ? Je vais vous prouver qu’on peut comparer les Islandais et les peuples arabo-musulmans. Ils se ressemblent étonamment.

D’abord, lorsqu’une fille islandaise et une fille arabe se marient (pas entre elles, ne mélangez pas tout), aucune des deux ne prend le nom de son mari : elle conserve son nom de jeune fille. De même, ses enfants ne prennent pas le nom de leur mère. Déjà, c’est assez marrant.

Ensuite, et jusque vers 1970, il n’existait pas de nom de famille en pays arabo-musulman : le garçon recevait un prénom, suivi du mot clé ben, qui signifiait « fils de », suivi du prénom de son père. Et donc, si le père se prénommait Ali et le fils Hassan, ce dernier était inscrit à l’école sous le nom Ali ben Hassan. Or, en Islande, ce n’est pas très différent, il n’y a aucun nom de famille, et si Kristian est le fils d’un homme prénommé Rasmus, il rajoutera à ce dernier prénom le suffixe son, et le tout donnera Kristian Rasmusson. Les filles, elles, rajouteront le suffixe dóttir (pensez à l’anglais daughter), et s’appelleront par exemple Katrin Rasmusdóttir. Simple, non ?

Il s’ensuit que, dans les annuaires téléphoniques en Islande, tout le monde est classé par ordre alphabétique de son prénom. Ce qui ne doit pas simplifier beaucoup.

Après 1970, les pays arabo-musulmans ont adopté les mœurs occidentales, et ont adopté les noms de famille pour tout le monde. Mais pas les Islandais !

Publié dans Culture, Curiosités, Mœurs, Social

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 26/10/2018 19:07

Il y a aussi une coutume approchante au pays basque : le système à "maison". En effet, un homme qui épouse une jeune femme et vient vivre dans sa maison, perd son nom et prend celui de la "maison". L'inverse est vrai également.
Mon nom, par exemple, reflète cette coutume : traduit en français, ça donne "la maison près de l'église". Par "maison" il faut entendre famille et biens matériels. Coutume qui a disparu, bien sûr.

Yves-André Samère 27/10/2018 16:08

« Madame X » est le titre d’un film avec Lana Turner. Je ne savais pas qu’elle avait vécu dans le Nord.

DOMINIQUE 27/10/2018 15:17

Hé bien dans le Nord, ils sont moins sots qu'ailleurs. En effet, une femme ne "prend" pas le nom de son époux, elle en a l'usage. Qu'il peut lui retirer, d'ailleurs. Elle garde son nom patrimonial toute sa vie.
Quant j'ai fait refaire ma carte d'identité, l'employée de la mairie m'a demandé si je voulais faire figurer le nom de mon époux : Madame X épouse Y, ou simplement Madame X. Ce n'est donc même pas obligatoire !

Yves-André Samère 26/10/2018 19:38

Intéressant, je ne connaissais pas. Et puis, dans le département du Nord, les femmes une fois mariées gardent leur nom de jeune fille.