Je suis un imbécile qui regarde le doigt

Publié le par Yves-André Samère

Vous connaissez sans doute la blague légèrement méprisante qui dit que, quand le sage montre du doigt la Lune, l’imbécile regarde le doigt.

Eh bien, permettez-moi d’être d’un avis légèrement différent.

Lorsque « l’imbécile » regarde le doigt du « sage » qui montre la Lune, j’ai tendance à voir dans ce sage qui montre une chose évidente un individu légèrement plus crétin que celui qui, dépassant l’objet le plus évident – ici, la Lune, évidente puisqu’elle est montrée par un sage –, cherche plus loin que ce qu’on veut lui imposer de voir,  et s’attache à un autre objet, primitivement considéré comme moins intéressant, le doigt.

Ce n’est rien, apparemment, mais j’ai peut-être l’esprit un peu dérangé. En somme, je suis un imbécile qui regarde le doigt. C’est sans doute ce qui a fait que, jamais, jamais, JAMAIS je n’ai regardé un journal télévisé. Ni considéré comme des génies des cinéastes que tout le monde place sur un piédestal, les Tarantino, les Scorsese, les Xavier Dolan, les Ridley Scott, les George Lukas, les Milos Forman, les Jean Cocteau, les Lars (von) Trier, les Guillaume Canet, les Luc Besson, et ainsi de suite.

Honte à moi !

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :