Plaidoyer pour le landau du passé

Publié le par Yves-André Samère

Autrefois, les parents baladaient leurs bébés dans une poussette, ou un landau, très haut sur roues. À cette altitude, l’enfant se trouvait tout proche de sa mère, ou de son père, ou de sa bonne s’il habitait Neuilly. Allongé dans une sorte de sarcophage entoilé à ciel ouvert, protégé sur les côtés par un solide garde-fou, faisant face à son pilote, l’enfant se sentait en sécurité. On avait même prévu une capote qui pouvait se rabattre, et qui, comme son nom l’indique, le préservait de la pluie !

C’était trop. Il fallait tout changer.

Aujourd’hui, le bébé est assis, ligoté sur une étroite plateforme juchée sur des roues minuscules, donc située au ras du sol, son nez au niveau des tuyaux d’échappement des voitures automobiles à pétrole pour qu’il n’en perde pas une miette. Il n’a plus aucun garde-fou, si sur les côtés, ni sur l’avant, ni au-dessus. Et il tourne le dos à sa mère (ou à sa bonne, s’il habite Neuilly – voir plus haut). Dès lors, le voilà fonçant malgré lui dans la circulation, un peu comme un skieur qui a perdu le contrôle de ses déplacements, à la vitesse de Son Altesse Sérénissime le prince Albert lorsqu’il se déplaçait en bobsleigh. Plus rien ne peut le rassurer, encore moins le protéger.

Étonnez-vous qu’ensuite, devenu grand et dingue – pardon pour le pléonasme –, il se mette à massacrer ses proches à coups de hache ou de calibre 16 chargé à la chevrotine (calibre 16 également), voire à écouter du rap ou les chansons de Louane, Julien Doré, Nolwenn Leroy, Benjamin Biolay, voire, quelle horreur, de Charlotte Gainsbourg.

Écrire ci-dessous une ânerie quelconque :

DOMINIQUE 03/12/2018 09:08

On a mis les petits enfants face à la foule pendant des années, pour d'obscures raisons pédagogiques (du genre "je découvre le monde, les yeux de ma mère, ça aliène"). Puis on s'est rendu compte qu'ils n'aimaient pas ça du tout. Maintenant, on voit de plus en plus de poussettes tournées à nouveau vers le "conducteur", mais toujours aussi basses. Les enfants sont sanglés dedans, car on peut détacher la coque et la fixer dans une voiture avec les ceintures de sécurité.
On n'arrête pas le progrès. J'attends la nouvelle théorie qui mettra le bébé sur le côté de la poussette.

Yves-André Samère 03/12/2018 09:17

Ce modèle de véhicule pour bébé ne répond qu’à une mode, qui tient pour acquis qu’on doit tout changer. En aggravant une situation qui n’en demandait pas tant.

Michèle 01/12/2018 13:07

Rien à voir avec le landau ,mais votre séjour à l'hôpital Cochin s'est-il bien passé? RAS?
Bien à vous.

Yves-André Samère 01/12/2018 13:30

Tout s’est très bien passé, merci. Il ne s’agissait pas d’une opération, mais de deux examens : une coloscopie et une fibroscopie, le tout sous anesthésie générale. On m’a donné les résultats le lendemain. Rien à signaler pour la fibroscopie, qui visait le pancréas. Pour la coloscopie, le polype prélevé a été envoyé dans un laboratoire pour en faire l’analyse, et j’attends le résultat.

Amicalement !